☰ Menu eFinancialCareers

Les syndicats critiquent la réduction des postes annoncée chez RBC Dexia

L’administrateur de fonds RBC Dexia Luxembourg, situé depuis quelques années déjà sur le site de Belval, a récemment communiqué son souhait de réduire les voiles de quelque 110 postes.

En premier lieu, c’est tout le département IT qui devrait payer une partie de l’addition via la délocalisation d’une cinquantaine d’emplois vers Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie. Selon la direction, l’essentiel des emplois touchés concernent des contrats en externe. Cette décision stratégique touche toutes les agences du groupe.

Restent les 60 autres postes sur la sellette dont le communiqué de RBC Dexia ne donne aucun détail supplémentaire.

Il y a peu, le nouveau patron de RBC Dexia, Pierre Mariani, avait déclaré que la situation du groupe dépendrait autant de la crise que des répercussions de la prise de participation au sein de la Royal Bank of Canada. Par l’intermédiaire de cette participation, RBC Dexia acquiert de nouveaux clients, à nous maintenant de consolider durablement la branche des fonds d’investissement , stipule Pierre Mariani.

Rappelons que RBC Dexia, fondé en 2005, compte 5 500 collaborateurs dont 1 600 au Grand-Duché. Cet institut administre pour ses clients près de 2 000 milliards de dollars.

Très critique, le syndicat Aleba exige de la part de RBC Dexia plus de détails quant au devenir des 110 salariés touchés par cette réduction d’effectif. Le syndicat a notamment déclaré avoir été indigné de constater que les employés n’ont pris connaissance de ce plan social qu’au travers de la presse. Les négociations de ce dernier devraient débuter, d’après le syndicat LCGB, au cours des prochaines semaines. Reste maintenant à voir ce qui va ressortir des diverses discussions entre partenaires sociaux…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici