☰ Menu eFinancialCareers

Focus sur les résultats et l’emploi dans les banques du Grand-Duché

Auf dem Luxemburger Wappen sind die Löwen los.

Le rapport de Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) fait état d’effectifs stables en 2011 dans le secteur financier luxembourgeois. Quant à l’Association des banques et banquiers, Luxembourg (ABBL), elle déplore la chute des revenus des banques luxembourgeoises. Mais ce ne sont là que des tendances générales. La plupart des banques du Grand-Duché ayant publié au début du mois leurs résultats annuels, regardons plus en détail ce qui se passe pour quelques-unes d’entre elles, à la fois en termes de résultats et de recrutements.

– BGL BNP Paribas affiche un résultat net de 297,8 millions d’euros en hausse de 7 % par rapport à 2010. « Les revenus commerciaux (banque de détail et banque privée) ont progressé de 3 %. Les revenus des activités banque d’investissement s’établissent en baisse », a détaillé Carlo Lessel, directeur financier et membre du comité de direction. L’ex-Fortis Banque Luxembourg a notamment mis en avant ses résultats dans son métier de banque privée et de gestion de fortune, pour lequel elle a été désignée « Best Private Bank in Luxembourg » dans le classement Euromoney 2012. Les effectifs de sont restés stables. Au 31 décembre, ils se montaient à 2 658 collaborateurs. « Nous avons réussi à conduire notre plan industriel sans départs forcés. Nos engagements ont été tenus », indique Carlo Thill, président du Comité de direction de BGL BNP Paribas

– Banque internationale à Luxembourg (BIL) affiche un bénéfice avant impôts de 151 millions d’euros. La direction se félicite en fait de ce résultat positif, car il a été réalisé dans une conjoncture économique hostile, conjuguée au démantèlement du groupe. Les revenus de la banque de détail et commerciale sont qualifiés de « solides », bien qu’en léger repli de 5 millions d’euros. Niveau emploi, BIL prévoit 75 embauches en 2012. « 52 recrutements ont été effectués en 2011 et nous tablons sur 75 recrutements en 2012. 15 ont déjà effectués entre janvier et février », indique le président du comité de direction François Pauly.

– Banque Raiffeisen affiche plutôt de bons résultats 2011 avec un résultat net en hausse de 4,1% grâce à une hausse importante des crédits accordés (+10,3%) et des dépôts de la clientèle privée (+8,5%). La création de 19 nouveaux postes a porté le nombre des collaborateurs à 530 au 31 décembre 2011.

– Banque Degroof enregistre un résultat net consolidé de 47,3 millions d’euros, soit une hausse de 5 % par rapport à l’exercice précédent. Côté emploi, trois collaborateurs ont rejoint la Banque Degroof qui occupait 349 personnes au 30 septembre 2011 et qui affiche la volonté d’engager une dizaine de personnes durant l’exercice en cours afin de soutenir sa croissance, tant dans le domaine de la gestion privée que dans la gestion des fonds. « Un bureau de représentation a ainsi été ouvert début octobre 2011 à Hong Kong. Ce bureau doit servir de hub au développement de nos activités sur le continent asiatique en proposant des solutions axées sur des fonds luxembourgeois », indique Patrick Keusters, administrateur délégué (Paperjam.lu).

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici