☰ Menu eFinancialCareers

Les effectifs du secteur financier luxembourgeois sont restés stables en 2011

cssf-logo

La Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) vient de publier son rapport d’activités 2011 qui fournit de précieuses informations en matière d’emploi dans les 143 établissements de crédit, les 322 professionnels du secteur financier (PSF) parmi lesquels 116 entreprises d’investissement, 118 PSF spécialisés et 88 PSF de support, ainsi que les 179 sociétés de gestion que compte le Grand-Duché. “Dans un contexte difficile, le secteur bancaire et l’industrie des fonds d’investissement sont parvenus à maintenir constante la somme des avoirs confiés à leur gestion et à réaliser des résultats de fin d’année satisfaisants. Ces résultats témoignent aussi d’une transition réussie du secteur financier, et notamment bancaire, vers une approche onshore et d’une plus grande diversification de la place“, explique la CSSF dans un communiqué.

L’effectif total du secteur financier a ainsi progressé de 1,6%, soit de 676 personnes. La situation est cependant divergente selon les catégories d’acteurs de la place. Après deux années de baisses consécutives, l’emploi dans le secteur bancaire a augmenté de 1,7% au cours de l’année 2011 pour s’établir à 26.695 personnes. Néanmoins, cette croissance ne correspond aucunement à une création nette d’emplois dans le secteur financier pris dans son ensemble. En effet, l’emploi bancaire a baissé tout au long de l’année 2011, à l’exception du troisième trimestre où la reprise d’un PSF spécialisé par une banque a fait grimper l’effectif bancaire. Cette reprise n’a pas d’impact sur le nombre de postes dans le secteur financier dans son ensemble, mais en modifie uniquement la répartition en diminuant l’emploi PSF au profit de l’emploi bancaire. Sans l’effet en question, l’emploi du secteur bancaire serait resté quasiment inchangé sur un an.

Des chiffres à relativiser

Le nombre d’emplois au niveau des (PSF) a augmenté légèrement (+0,4%) pour atteindre 14.217 personnes.L’évolution positive au niveau des entreprises d’investissement (+2,2%) et des PSF de support (+5,2%) a été contrecarrée par le recul de l’effectif des PSF spécialisés suite au transfert du personnel d’un PSF spécialisé vers le secteur bancaire (voir ci-dessus). À noter par ailleurs qu’il faut veiller à ne pas assimiler la croissance de l’emploi au niveau des PSF de support à une création de postes de même envergure. En effet, une bonne partie de la hausse est due à des PSF de support nouvellement agréés en 2011, mais qui sont des sociétés qui étaient déjà actives auparavant. Le personnel existant de ces sociétés est repris, à partir de l’octroi de l’agrément, dans les statistiques relatives aux PSF de support.

Enfin, l’effectif des sociétés de gestion quant à lui augmenté en 2011 (+7,6%) pour atteindre 2.516 personnes. Avec 179 entités en activité, le nombre des sociétés de gestion agréées est resté stable. Les onze nouveaux agréments ont été contrebalancés par onze retraits qui s’inscrivent dans une logique de restructuration ou de rationalisation des structures luxembourgeoises initiée par les promoteurs, souligne la CSSF.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici