☰ Menu eFinancialCareers

Dans la finance, révéler son homosexualité peut parfois coûter cher…

Récemment classé neuvième plus riche gérant de hedge funds au Royaume-Uni par le Sunday Times, le Belge Pierre Lagrange, dont la fortune est actuellement évaluée à 331 millions de livres, pourrait bientôt sortir de ce top 10. Et pour cause : le cofondateur de GLG Partners vient de révéler qu’il vivait une relation avec un créateur de mode pour hommes, après avoir quitté son épouse Catherine, mère de ses trois enfants.

Si l’affaire fait grand bruit, ce n’est pas tant à cause de l’annonce de son homosexualité que par le fait que son ex-épouse pourrait recevoir la moitié de sa fortune, soit près de 150 millions de livres (171 millions d’euros) en cas de divorce, ce qui au Royaume-Uni en ferait un record. D’après le Sunday Times, le milliardaire aurait d’ores et déjà vendu son hôtel de maître de Kensington Palace Gardens à l’oligarque russe Roman Abramovitch et habiterait désormais un appartement modeste à Notting Hill.

La finance gay friendy, vraiment ?

L’idée de diversité progresse dans la City, peut-on lire dans Le Monde.fr. Sans trop enjoliver le constat, on peut mesurer le chemin parcouru par les temples de la finance longtemps en retard sur l’évolution de la société en ce qui concerne les gays, lesbiennes et transsexuels. Pourtant, annoncer son homosexualité à ses collègues de travail demeure risqué, notamment en début de carrière.

Avouer son orientation sexuelle peut alors se transformer en arme pour des collègues aux dents longues , reconnaît dans L’Express.fr Catherine Dard, secrétaire générale de l’association L’autre Cercle, qui dans son dernier sondage révèle que 20 % des salariés homosexuels se sentent dans un climat hostile au travail et que plus d’un sur deux n’ose pas en parler. Tous les secteurs sont concernés et celui de la finance n’y échappe bien évidemment pas.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici