☰ Menu eFinancialCareers

Robert Walters scrute les tendances 2012 du recrutement au Luxembourg

Binoculars, indicating detective work

Le cabinet de recrutement spécialisé Robert Walters vient de publier sa Salary Survey 2012 qui dresse le bilan de l’année 2011 et les perspectives 2012 en matière de recrutement et de salaires au Grand-Duché. Principal constat : le marché du travail est resté relativement stable l’an dernier. En dépit de la forte concentration au Luxembourg de banques et de sociétés de gestion de fonds, la crise financière de la zone euro n’a pas eu d’impact négatif sur les six premiers mois de l’année, même si certaines institutions financières ont fusionné ou quitté le Luxembourg. À partir de la deuxième moitié de l’année, l’instabilité de l’Union européenne a commencé à affecter le marché du recrutement si bien que les grandes banques internationales présentes sur place sont devenues plus prudentes et les processus de prises de décision se sont allongés.

Tout cela n’aura cependant pas empêché l’industrie des fonds de croître, entraînant dans son sillage une forte demande de contrôleurs financiers, compliance officers et risk managers pour travailler dans les sociétés de gestion, fiduciaires et autres family offices. Autant de profils spécialisés qui devraient continuer d’être recherchés sur toute l’année 2012. Il en va de même pour les juristes dotés d’une connaissance de la fiscalité locale et internationale, très courtisés par les sociétés de consulting, les grands établissements bancaires et les cabinets d’avocats qui recrutent notamment des juristes français et belges en raison des similitudes entre le droit luxembourgeois et celui en vigueur dans leur propre pays. Fonction également très prisée des entreprises luxembourgeoises : les comptables avec une compétence en normes IFRS et/ou US GAAP. Enfin, les détenteurs d’un diplôme de type ACCA (Association of Chartered Certified Accountants) ou CFA (Chartered Financial Analysts) restent particulièrement appréciés. Quant aux banques privées qui démarchent une clientèle fortunée, elles apprécient particulièrement les profils internationaux polyglottes.

Il va sans dire que tous ces profils spécialisés sont à même de négocier des augmentations de salaires lorsqu’ils changent d’employeur. « Des augmentations de salaires de 5 % à 10% restent possibles dans les professions suivantes : comptabilité, analystes, compliance, risque, audit, juridique, trésorerie », confirme Robert Van den Oord, contry manager de Robert Walters au Luxembourg (Paperjam.lu). Une aubaine lorsque l’on sait qu’en dehors de ces professionnels dotés d’une compétence bien particulière, Robert Walters fait état d’une stabilisation des rémunérations pour 2012. « La concurrence sera plus importante en 2012 pour les postes généralistes. Les candidats devront justifier d’une flexibilité et d’une ambition exceptionnelles lors de leurs entretiens de façon à accéder à un nouveau poste », va jusqu’à estimer l’étude.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici