☰ Menu eFinancialCareers

La Belgique et le Luxembourg dopent la banque de détail de BNP Paribas

BNPP_rue_Laffitte

La banque française a publié ce matin ses résultats annuels. BNP Paribas a dégagé 6 milliards d’euros de profits en 2011, en recul de seulement 22,9%, ce qui est meilleur que prévu. « En 2011, dans un environnement économique et réglementaire en profonde mutation, le Groupe a réalisé de très bonnes performances opérationnelles, notamment dans la banque de détail », explique Jean-Laurent Bonnafé dans un communiqué. Ainsi, BNP Paribas est parvenu à compenser le fort ralentissement de la banque de financement et d’investissement (BFI), dont le résultat avant impôt est en baisse de 32%, par la banque de détail. La banque de réseau affiche une progression de son bénéfice avant impôt sur l’ensemble de ses grands marchés, que ce soit sur l’année ou pour le seul quatrième trimestre.

Les résultats sont particulièrement soutenus en Belgique et au Luxembourg (+18%) grâce à BeLux Retail Banking (BeLux RB). A travers l’acquisition de Fortis Commercial Finance, numéro 1 de l’affacturage en Belgique, BeLux Retail Banking a continué d’améliorer son dispositif de relation avec les clients. Après attribution d’un tiers du résultat de la banque privée en Belgique au pôle Investment Solutions, le résultat avant impôt de BeLux Retail Banking atteint 819 millions d’euros en 2011, en progression de 18,9%, et 169 millions d’euros au quatrième trimestre, en forte hausse de 43,2% par rapport au quatrième trimestre 2010.

Enfin, le rapprochement des entités de BNP Paribas Fortis et BGL BNP Paribas avec celles du Groupe grâce à la mobilisation des équipes dans l’ensemble des territoires et métiers a conduit à réaliser 1 127 millions d’euros de synergies dès 2011, niveau proche de l’objectif de 1 200 millions d’euros fixé pour 2012. Un volet additionnel de 300 millions d’euros par an à partir de 2012 portera le montant total des synergies à 1 500 millions d’euros contre 900 millions prévus initialement.

Renforcement des effectifs commerciaux

BNP Paribas a annoncé la réduction de moitié des bonus de ses traders et doit encore réaliser 60% de son plan de suppressions de postes en BFI annoncé en novembre dernier. Mais au Luxembourg comme en Belgique, BNP Paribas est surtout présente dans d’autres activités comme la banque privée, l’assurance, la gestion d’actifs ou la banque de détail, où elle se positionne plutôt bien. En témoigne le prix de Best Bank in Belgium décerné fin 2011 par le magazine The Banker pour les performances de BNP Paribas Fortis, en particulier concernant ses résultats opérationnels de Retail Banking – en termes de nouveaux dépôts et de crédits – qui sont en augmentation et ont permis à la banque de continuer à soutenir l’économie belge dans un environnement difficile.

Et si justement tous les métiers de banque de détail réalisent de très bonnes performances commerciales, c’est que BNP Paribas n’a pas lésiné sur les moyens, en recrutant 5 800 personnes en 2011 en France, Luxembourg, Belgique et Italie, sachant que le groupe emploie aujourd’hui 101 400 personnes sur ces quatre grands marchés domestiques. En Belgique, BNP Paribas Fortis emploie près de 17 000 équivalents temps plein (chiffres fin 2010). Quant au Luxembourg, quelques 4 100 collaborateurs travaillent pour BGL BNP Paribas, faisant de cette entité qui vient d’ouvrir sa 38e agence le deuxième plus gros employeur privé du pays derrière ArcelorMittal.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici