☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW de Jacques Berghmans, président de TreeTop Asset Management Belgium

Jacques Berghmans

La dernière manifestation du Belgian Finance Club se déroulait dans les locaux flambants neuf TreeTop Asset Management située rue des Francs, à Bruxelles. Et pour cause : déjà présente à Luxembourg et à Londres, la société spécialisée dans la gestion active d’obligations convertibles et d’actions mondiales vient d’ouvrir une antenne à Bruxelles. Nous avons profité de cet événement pour poser quelques question à son gérant fondateur. Par ces temps plus que difficiles, il est toujours intéressant de rencontrer de nouveaux « acteurs » de terrain qui restent sereins !

eFinancialCareers : Avant de rentrer dans le vif du sujet, pouvez-vous nous rappeler votre parcours professionnel ? 

Jacques Berghmans : J’ai débuté ma carrière en 1981 chez Merrill Lynch International avec qui j’ai collaboré en tant que conseiller financier pendant 20 ans à Amsterdam, Bruxelles et Luxembourg. En 1988, j’ai crée avec Hubert d’Ansembourg la SICAV Star Convertible Fund, aujourd’hui TreeTop Convertible International. En 2001, j’ai rejoint la Banque Degroof en tant que gestionnaire de fonds. En 2005, j’ai fondé à Luxembourg, toujours avec Hubert d’Ansembourg, la société Convertible Advisory Management qui deviendra en 2007 TreeTop Asset Management. En 2008, TreeTop Asset Management LLP a été ouvert à Londres, au 33 St James’s Square. 

Comment s’est déroulée votre implantation en Belgique. Quels sont vos objectifs ?

L’ouverture d’un bureau à Bruxelles correspond également à la création de TreeTop Asset Management Belgium, nous permettant d’offrir de nouveaux services de Gestion de Fortune et de Produits d’Assurance. Nous avons reçu l’agrément de l’Autorité des Services et Marchés Financiers (www.fsma.be) depuis le 1er janvier 2012. Nous avons pour ambition de capter 1 à 2% de l’épargne belge, soit entre 9 et 20 milliards d’euros. Le fonds vedette de la société, le TreeTop Global Opportunities, a enregistré, depuis sa création en 2008, la meilleure performance parmi plus d’un millier de fonds « actions internationales » disponibles en Belgique, selon un classement Morningstar.

Quel est le profil des gérants qui travaillent chez TreeTop ?

Chez TreeTop, chaque gestionnaire dispose d’une expertise mondiale. Cette compétence est indispensable pour bénéficier des opportunités générées par le développement extraordinaire de l’économie planétaire et surtout des pays émergents. Cette perspective globale et multi-sectorielle donne une meilleure faculté d’analyse aux gestionnaires.

Leur style de gestion vise à identifier des thématiques globales susceptibles d’engendrer des changements économiques importants. Ils sélectionnent ensuite 20 à 30 sociétés offrant à ses yeux un potentiel de croissance important à moyen terme dans ces thèmes jugés porteurs. Afin de diversifier les sources de rendement et les risques, le portefeuille est toujours investi dans trois grandes zones géographiques : l’Europe, l’Asie et les Amériques, et dans différents secteurs économiques.

Combien TreeTop AM emploie t-elle de personnes ? Des recrutements sont-ils en cours ?

Notre équipe se compose de 4 gestionnaires de fonds et de 15 agents délégués indépendants / commerciaux, ainsi que d’une équipe administrative de 12 personnes basée à Luxembourg. Sur 10 commerciaux que nous avons débauchés pour notre bureau à Bruxelles, 7 sont venus nous rejoindre. Ils ont un profil senior (45-50 ans) et un portefeuille clientèle développé.

Nous n’avons plus de recrutements en cours en Belgique. Mais comme à terme, nous avons vocation à croître, les candidatures de spécialistes de l’asset management sont toujours les bienvenues…

Quel regard portez-vous sur le marché de l’Asset Management en général ?

L’évolution des cours de Bourse a rendu le marché difficile. Je pense que l’on s’achemine progressivement vers la fin du monopole des grandes banques où tout est indicé et plus personne de fait de la gestion classique. La crise a mis en exergue le rôle des petites structures (boutiques, hedge funds) qui ont une approche plus entrepreneuriale de ce métier.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici