☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : Soit c’est la fin du capitalisme… ou bien juste le mois d’août

Aujourd’hui, je sais que la situation actuelle n’est pas bonne mais je pense que la morosité ambiante est quelque peu exagérée. À en croire les médias, nous allons tous être licenciés d’une minute à l’autre et tout va s’effondrer, à l’exception de l’or, des cartouches de chasse et des boîtes de conserves. J’ai une autre explication : nous sommes au mois d’août et tout le monde, mis à part quelques journaleux mécontents avec des articles à écrire, est parti en vacances.

Pas la peine de revenir sur ce qui se passe [je n’appellerai pas cela une crise car il me semble avoir vécu suffisamment de crises, d’inondations et de cygnes noirs au siècle dernier pour comprendre combien ce terme est particulièrement galvaudé…]. Assurément, nous avons des problèmes économiques structurels.

Les gars de Standard & Poors ont finalement montré qu’ils avaient les pieds sur Terre en faisant prendre conscience au monde entier que même une superpuissance économique se devait de vivre en fonction de ses moyens (ou du moins ne pas avoir recours à un mécanisme que des politiques doivent réinitialiser tous les trois ans). Ainsi les États-Unis n’ont plus leur triple A. Quelle surprise! Mais cela a-t-il vraiment de l’importance?

En comparaison, l’Europe a bien d’autres chats à fouetter (surtout si vous êtes Allemand!):il lui faut comprendre que dans une tribu, le plus fort doit défendre les plus faibles si elle ne veut pas se faire dévorer par les loups, affaiblissant ainsi l’ensemble. Émettez des euro-obligations… avant d’être mangé tout cru par les disciples de Soros.

Sur le front de l’emploi (nous sommes sur un site d’offres d’emploi, après tout), croyez-vous vraiment que même si 50000 personnes perdaient leur emploi dans l’industrie financière au cours des cinq prochaines années, elles ne retrouveraient pas de travail? La presse voudrait vous faire croire cela pour faire augmenter les tirages. En réalité je ne connais personne qui, ayant été licencié ces cinq dernières années, n’a pas réussi à trouver un autre job à la City voire ailleurs (le plus souvent par choix).

La triste réalité est que quiconque a survécu aux rigueurs de la vie à la City pendant un certain temps ne fera qu’une bouchée d’un chercheur d’emploi moyen issu du monde réel. Les emplois vont et viennent, mais pour être réaliste, quiconque était suffisamment bon pour décrocher et garder un emploi de choix à la City, trouvera toujours quelque chose à faire, mais pas nécessairement au même niveau qu’avant. [Je suis sûr qu’il existe des exceptions tragiques infirmant mes propos, mais je parle d’après mon expérience.]

Sommes-nous vraiment surpris de voir la liquidité se réduire et les marchés s’effondrer? Est-ce la fin du capitalisme, ou simplement le mois d’août pendant lequel la plupart des spéculateurs sont sur la plage en train de dorer la pilule? J’opterai pour la deuxième solution. Les effets saisonniers sur les marchés sont facilement explicables (théorie de Bouman et Jacobsen, 2002) et on les observait déjà au 17e siècle. Alors pourquoi sommes-nous surpris quand les marchés se montrent volatils pendant les mois estivaux?

Mon pressentiment, c’est que les choses iront beaucoup mieux dans quelques semaines voire quelques mois. Certes, nous pouvons être dans une mini-récession, mais est-ce pour autant la fin du monde? Permettez-moi d’en douter.

Une dernière prédiction : les gens vont perdre leur emploi en 2011; 2012 sera une année difficile pour l’économie mondiale et donc pour les salariés ; 2013 connaîtra une nouvelle vague de recrutements telle qui ressemblera à celle de fin 2009 et 2010, les institutions financières recommençant un tour de manège… comme elles l’ont toujours fait.


L’auteur travaille dans la City et observe les récurrences des cycles économiques et de marché depuis plus de 25 ans.

commentaires (12)

Comments
  1. pas d’accord, je crois qu’il faut s’attendre à moins de jobs en banque dans le futur. Les nouvelles réglementations rendent structurellement le business tout simplement moins profitable, aussi je ne vois pas comment on pourra maintenir le même niveau d’emploi sur le long terme

  2. tout à fait d’accord, les crises ou encore les cycles sont de plus en plus courts, croissances temporaires suivies de periodes d’inflation puis recessions , les cycles obeissent sans doute à des effets annonces, un inconvenient de cette pseudo transparence sur les marchés financiers. Ces annonces qui influencent et conduisent à des comportements psychologiques des investisseurs aussi contradictoires dans un laps de temps bien plus court qu’avant, et par consequent on observe des volatilités affolantes.
    L’etre humain est enclin à interpereter les crises comme il interprete des series ou des tendances et imaginer un lien causal aux evenements successifs, et donc l’invetisseur à s’engager dans un chemin d’anticipations autorealisatrices qui des fois ne sont pas basees sur des analyses rationnelles.

  3. Je suis stupéfait par la suffisance de l’auteur qui prétend savoir que nos difficultés économiques sont passagères et récurrentes. Avec si peu de discernement, comment peut-il encore exercer à la City ?

    La crise systèmique est multifactorielle, et d’ampleur inégalée à ce jour. Il suffit d’observer autre chose qu’un graphique pour s’en apercevoir, et de s’intéresser aux réels dysfonctionnements de notre système.

    La seule prédiction réelle est que les embauches à venir en l’état actuel ne compenseront pas les nouveaux arrivants et les licenciements, et ce pour les prochaines années à venir. Bien au-delà de 2013…

  4. On aimerait bien avoir autant d’optimisme que l’auteur. Le problème en France est la rigidité du marché de l’emploi. Impossible de faire autre chose que le job que nous avons toujours exercé…même si on a toutes les capacités pour être multifonction. Et puis soyons clairs, avec toutes les industries qui ont délocalisé, il n’y a plus de boulot pour les gens sans diplomes qui auparavant travaillaient à l’Usine. Quant aux banques…les perspectives à l’horizon 2012-2013 ne sont pas encourageantes (ajoutons à cela un petit coup de bâle 3 qui va bien nous mettre dans la m…..). Si quelqu’un connait un secteur porteur vers lequel on pourrait se reconvertir…on est preneur! A la question est ce la fin du capitalisme : oui certainement. On en voit toute les limites et toutes les raisons qu’auraient les “pauvres” de se révolter et de renverser tout cela. Le communisme/socialisme a démontré son incapacité à rendre le peuple “heureux”, le capitalisme aussi. Quelle est l’alternative ? Un nouveau système qui n’a pas encore été inventé ni testé ? Il va falloir être très imaginatif.

  5. Très arrogant cet article: si on vient de l City alors le reste du monde c’est de la blague, nous à la city nous sommes l’élite mondiale, mainstreet c’est trop facile et blablabla… Si c’était vrai, alors ils iraient dans mainstreet et y feraient fortune en 2 ans. Mais vous ne verrez jamais cela parce que la vérité c’est que les vrais bons ont monté leur affaire depuis longtemps, la city ce n’est pas la vraie élite. On prétend prendre des risques et donc êtres des durs… Quelle blague: allez demander à un travaillleur pauvre qui a des enfants à nourir ce qu’est le stress, ou à un militaire qui doit envoyer au front des types qui peuvent réellement y passer ce qu’est un risque il riront des banquiers! La finance est peuplée de gens médiocres, comme le reste du monde du travail, voilà la réalité

    Ca me fait rigoler surtout que j’ai rarement rencontré des gens vraiment impressionnants dans ce métier, j’ai plutôt vu des types imbus d’eux-mêmes et morts de peur dans le fond de perdre leur niveau de vie et de retomber parmi la plèbe… D’ailleurs j’en suis parti et je suis bien plus heureux maintenant et vous savez quoi? Contrairement à mes attentes je suis même plus riche finalemen

  6. Heureusement que la naivete ne tue pas
    Comment faire comprendre à ces apprentis financiers que nous avons définitivement changé de monde et de paradigme . Ou vivent certains ? connaissent-ils les contraintes de plus en plus fortes de la gestion de bilan bancaire . Et que dire du cout des fonds propres et de la liquiidté des banques qui va continuer à s’envoler
    Tout ira mieux dans quelques mois ??? Tout faux car cher ami si c’est pas la fin du monde c’est la fin d’un monde … Anyway ça me dérange pas des gens naifs ..ça me permettra de contnuer à vendre ce qui est ridiculement surévalué et à acheter ce qui est dramatiquement sous-évalué

  7. moi je trouve efcialcarrers de + en + pathetique..et a la taille de larrogance des gens qui st ds ce sy. meme si mon nom va apparaitre sur ce site et cette page,; sachez que la finance meritera tjs son tour de table mais pas ds les exces quon a vecu. il etait temps que ce petit jeu de financiers corrompus; laches pas plus merita,t socialement qun prof de physqiue nucleaire soient payés par des sommes astronomiques tt ca par ce que cest la finance qui detient le monopole de la creation monetaire. il etait tps que la purge commence, que les cartes soit redistribués plus equitablement, et quil yait + de dontologie ds ce domaine.. dominé/la dereglementation a outrance, dictés par des interest financiers privés. je suis entirement dacc. avec richard qui porte bien son nom; rich.. (si vs me permettez) ns changeons pas de capitalisme, ns serons tjs ds le capitalisme mais encore une fois different, ce qui ont profité de ces années fastes tant mieux pour eux mais chacun son tour. lheure de larrogance des financiers est jespere fini car a les voir deambuler en costard cravate ds les hubs ca me donnait tjs envie de gerber, des gens qui travaillent tt autant quueux merite egalement un salaire

  8. de plus, les Occidentaux s*en sont pris a leur propre jeu, ils ont depuis 1990, en prenant le controle de la planete dictés des politiques de rigueur, de privatisations. pour les obliger a faire des excedents alors queux meme ne respectaient pas ce procédé, tjs ces fameuses banques hypocrites a double langage, surendettaient, leurs propres autochnones, lheure est venue de payer ses dettes en occident, et si ya pas de purge aujourdhui on assistera surement a une guerre de monnaie comme cela a été vu, ou autre strategie financiere, si ce nest militaire….donc non, il ny pas de fin du capitalisme, finallement ts ces costards ne connaissent pas lessence de leur metier, cad lhistoire de l-economie… et puis il etait tps dutiliser la finance a des fins productives qua des fins spéculatives ….

  9. le type qui a ecrit cet article ne devrait pas travailler en finance, il est completement a cote de la plaque. il continue a faire comme si il ne se passait rien
    nous sommes dans une mega-crisis, et c’est des gars qui ont 40 ans de metier qui me l’ont confirme

  10. on sent un peu le type qui a peur de perdre son job&&
    Sinon ça fait très Café des Sports cet article, et ce ton infantilisant… Le gars qui veut se la jouer gourou et n’a rien de mieux à nous sortir que: dans la vie y a des cycles, les marchés sont volatils (sans rire?) blablabla.
    Bon courage pour ta recherche d’emploi cher pré-retraité (à 50 balais on est considéré comme cramé à la “City” non?

  11. ce ne sera plus comme avant! la crise dure depuis 2008 avec des périodes de redressement mais qui sont courtes puis des retours violents de conjonctures difficiles, les asalaires ne cessent de se dégrader même à la City et la cause c’est que comme beuacoup l’ont souligné les réglementations sont de plus en plus strictes et limitent désormais les possibilités de faire n’importe quoi en créant des produits complèetment déconnectés des besoins réels de l’économie et créer des bulles… les commodities sont encore une des seuls industries qui y échappent mais la réglementation est en train d’être mise en place! la finance va continuer d’exister mais j’ai du mal à croire que cete industrie ait la capacité de générer autant de richesse qu’avant et d’embaucher comme auparavant parceque les bénéfices se réduisent d eplus en plus et comme la motiviation première des acteurs de la finance c’est la mane à se partager le seul moyen qu’il reste est de réduire au maximum le nombre de participants au banquet d’où les annonces fracassantes de réduction de postes faites par les banques depuis quelques semaines maintenant, le marché bancaire francias est lui pour le moment protégé par la législation

  12. et oui, la fête est finie…mais ca recommencera bien un jour..

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici