☰ Menu eFinancialCareers

Les GAGNANTS de 2011 au Luxembourg

Businessmanheureux

Les métiers financiers spécialisés

« Nos clients sont actuellement plus à la recherche de spécialistes que de généralistes », reconnaît David Kitzinger, Head of Executive Recruitment & Search chez Badenoch & Clark. D’après le rapport sur les Professionnels du Secteur Financier (PSF) publié par Deloitte, les sociétés spécialisées ont mieux résisté à la crise que les banques en 2011, que ce soit les entreprises d’investissement (gérants de fortune), les PSF spécialisés (agents de transfert) ou les PSF de support (spécialisés dans l’informatique ou pas). « L’évolution de la place financière a, par exemple, eu un impact très important sur le développement de l’activité des domiciliataires […] De même, les gérants de fortune ont mieux résisté que les banques », expliquent les auteurs du rapport Stéphane Cesari et Raphaël Charlier, associés chez Deloitte. « Je pourrais placer immédiatement un gestionnaire de patrimoine apportant un portefeuille clientèle d’au moins 20 millions d’euros. Tout le monde est intéressé par ce type de profil, quelle que soit l’origine des candidats », confirme Grégory Renardy, manager chez Michael Page Luxembourg. Sans oublier les métiers supports comme les conservateurs de titres, les dépositaires de fonds et autres agents de transfert, du fait du climat d’affaires actuel qui encourage les banques à externaliser des processus internes de plus en plus complexes. Plus généralement, la dernière étude du cabinet de chasse spécialisé Edouard Franklin montre que les sociétés de services qui gravitent autour de l’industrie financière ont recruté de manière particulièrement active en 2011. Sont concernés aussi bien les cabinets d’avocats, les Big Four, les cabinets de conseil spécialisés notamment sur les aspects fiscaux, que les fiduciaires.

Les fonctions risk & compliance

Tout comme en 2010, la fonction compliance a figuré parmi les fonctions stars de la place financière luxembourgeoise en 2011. Les recruteurs sont unanimes à ce sujet. « Nous n’avons pas l’impression qu’il y ait un métier ou une activité en particulier qui s’en sort mieux que d’autres, si ce n’est peut-être les fonctions de risk management, de compliance, ou juridiques qui sont porteuses »,  note Bernhard Dedenbach, fondateur et associé du cabinet de recrutement BD Associates – Partners to Leaders. Selon Robert Van den oord du cabinet Robert Walters au Luxembourg, il y a une « volonté marquée de renforcer les équipes, en particulier dans la gestion des risques, les métiers de la compliance, les fonctions comptables et en banque privée ». Son confrère, David Kitzinger, responsable Executive Search au sein du cabinet Badenoch & Clark, confirme cette appétence des banques en particulier pour les profils risk et compliance, surtout à un niveau senior. Preuve de la bonne santé du secteur : le cabinet de recrutement Axis Luxembourg, spécialisé dans la banque et la finance, a lancé cette année un département dédié : des profils juniors aux experts les plus pointus en compliance, legal consulting ou aussi para-legal, toutes les candidatures intéressent le marché de l’emploi en finance. Attention toutefois : ces fonctions ne sont pas accessibles au premier venu. « Les spécialistes de la compliance sont très recherchés, mais dans ce cas, les candidats devraient avoir une expérience professionnelle luxembourgeoise », précise Grégory Renardy de Michael Page.

La place financière luxembourgeoise

Le Luxembourg est en tête des places financières les plus « sûres » au monde en terme de sécurité individuelle, selon un classement réalisé par Mercer. Une bonne nouvelle supplémentaire pour la place luxembourgeoise, relativement épargnée par les suppressions de postes en banque d’investissement annoncées partout en Europe. Concernant les salaires et le pouvoir d’achat, une autre étude réalisée par UBS classe Luxembourg à la deuxième place mondiale, juste derrière Zurich. Et la place luxembourgeoise n’entend pas se recroqueviller sur elle-même. L’agence pour le développement de la place financière luxembourgeoise, Luxembourg for Finance, souhaite consolider ses relations d’affaires avec Paris. Si les places financières parisienne et luxembourgeoise mettent ensemble le savoir-faire de leurs acteurs financiers, elles peuvent assumer un rôle de leadership dans la finance européenne qui, elle, a le potentiel de devenir un modèle pour la finance à l’échelle globale, a relevé son président Fernand Grulms lors d’une manifestation organisée à Paris le mois dernier.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici