☰ Menu eFinancialCareers

17 OPC provisoirement suspendus suite à l’affaire Madoff

Le contexte morose actuel n’épargne pas la place financière luxembourgeoise. Les nuages s’amoncellent ainsi au-dessus du Grand-Duché et menacent notamment le secteur majeur que représentent les fonds d’investissement.

Selon un récent communiqué de la CSSF et suite à la fraude de l’investisseur américain Bernard L. Madoff, 17 OPC (organismes de placement collectif) ont pris la décision de suspendre le calcul de leur valeur ainsi que les rachats de leurs parts / actions. Ces OPC sont actuellement exposés à hauteur de 1,7 milliard d’euros.

Si cette situation perdurait, le Luxembourg risquerait de ternir le climat de confiance établi depuis quelques années et garant, pour une grande part, de la renommée de la Place.
En outre, l’affaire Madoff, si elle venait à entamer plus encore la situation au Luxembourg, pourrait générer une perte d’influence à l’échelle internationale. Rappelons que le Grand-Duché occupe actuellement le deuxième rang, juste derrière les États-Unis, dans le domaine des entreprises de fonds.

En conséquence, plusieurs centaines voire milliers d’emplois du secteur pourraient être en danger.

Jusqu’à présent, la situation financière s’est montrée stable face aux remous internationaux successifs.

Selon la CSSF, les profits du secteur bancaire, en 2008, ont toutefois diminué de 8,7 % par rapport à 2007 (5,7 milliards d’euros en 2008 contre 6,3 en 2007). Selon les pouvoirs publics, cet effondrement serait imputable à la crise du subprime qui avait touché le marché en août 2007 et qui, combinée à des banqueroutes spectaculaires, a conduit à la crise globale que l’on connaît actuellement.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici