☰ Menu eFinancialCareers

Les métiers financiers spécialisés continuent d’embaucher au Luxembourg

Luxembourg_Drapeau

Les sociétés spécialisées résistent mieux à la crise que les banques : tel est le constat du rapport sur les Professionnels du Secteur Financier (PSF) publié par Deloitte. Que ce soit les entreprises d’investissement (gérants de fortune), les PSF spécialisés (agents de transfert) ou les PSF de support (spécialisés dans l’informatique ou pas), tous ont nettement  moins souffert que les établissements bancaires. Dans l’industrie financière, les PSF se situent au deuxième rang des employeurs luxembourgeois, devant les assurances et les sociétés de gestion. Les salariés des PSF sont aujourd’hui 14 300 (à comparer à 26.000 dans les banques), alors qu’ils n’étaient que 6 000 en 2004 et 10 000 en 2006.

Plusieurs métiers se distinguent du lot. « L’évolution de la place financière a eu un impact très important sur le développement de l’activité des domiciliataires. On dénombre 100 domiciliataires réguliers au Luxembourg. Ce métier se développe fortement, en particulier pour les véhicules d’investissement non régulés, expliquent Stéphane Cesari et Raphaël Charlier, associés chez Deloitte (Paperjam.lu). De même, les gérants de fortune ont mieux résisté que les banques. Cela tient notamment au fait qu’ils sont dotés d’un passeport européen et jouissent d’une liberté plus importante. Les gérants de fortune sont également présumés plus indépendants eu égard aux produits qu’ils peuvent proposer ».

Les fonctions support à l’honneur

« Cette augmentation de l’effectif est principalement attribuable aux PSF de support, qui affichent une croissance constante de l’emploi sur toute l’année », précise le rapport de Deloitte. « Les PSF de support représentent la branche la plus importante en matière de croissance de l’emploi à Luxembourg », confirme Nicolas Buck, président de l’Association des Professionnels du Secteur Financier (PSF), à l’occasion d’une table ronde intitulée « Luxembourg, un centre de services international pour le secteur financier » et organisée par Luxembourg for Finance le 29 novembre à Paris.

À la fin novembre 2011, 87 entreprises agréées PSF de support employaient environ 8500 salariés à Luxembourg, dont 85% de frontaliers. Conservateurs de titres, dépositaires de fonds, agents de transfert : les PSF de support recouvrent des métiers très différents mais avec un point commun : un haut degré d’expertise IT doublé de compétences spécialisées, dans les  fonds d’investissement ou en banque privée par exemple. Surtout, ce sont des métiers qui ont de l’avenir. « Le climat d’affaires actuel encourage les banques à externaliser des processus internes de plus en plus complexes », précise Nicolas Buck.

Synthèse de l’emploi par année et par comparaison avec l’évolution du nombre de PSF

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici