TÉMOIGNAGE : « Comment surmonter l'horreur de travailler dans la technologie bancaire... »

eFC logo
Working in banking IT

Une carrière dans la technologie bancaire peut sembler une voie sûre et sécurisée, moins instable que les hedge funds qui recrutent et licencient à tour de bras, et beaucoup moins susceptible d’échouer que les startups fintech qui dépendent presque uniquement de l’argent du capital-risque.

Dans une banque, cependant, vous avez généralement à gérer d’énormes sommes d’argent. Les revenus d'un seul desk de trading ou d'une seule équipe de banque d'investissement sont souvent nettement supérieurs au cash flow total d'une fintech bien établie. Et lorsque les choses tournent mal, ce qui sera inévitablement le cas, les pertes peuvent être significatives et parfois mettre un terme à une carrière.

Tout le monde connaît le cas tristement célèbre de Knight Capital en 2012, où 461 M$ de pertes provenaient de l'envoi d'ordres erronés sur le marché. Cela est dû notamment au fait qu'un individu a oublié de copier le nouveau code sur un seul des huit serveurs de production.

Un incident similaire s'est produit chez Goldman Sachs en 2013 - le rapport de la SEC concernant celui-ci donne un aperçu fascinant de la façon dont les contrôles laxistes faits à l'époque dans SecDB. Je connais un peu cet incident et quatre ingénieurs ont été licenciés assez rapidement. Depuis, les contrôles dans SecDB ont été resserrés - le code ne pouvant plus être publié sans examen par les pairs. Mais un an plus tard, l’ancien directeur technique, Steve Scopellite, est parti et l’organisation des strats avait à peu près pris le contrôle de la technologie.

Le message est donc que même si vous n'êtes pas directement responsable de quelque chose qui ne va pas, cela peut quand même avoir des répercussions énormes sur votre carrière.

Personnellement, j’ai publié du code contenant des bugs qui ont coûté six chiffres à un desk de trading en raison d’un mauvais pricing. La première fois que vous vivez un incident comme celui-ci, cela peut être effrayant. C'est pourquoi j'ai détaillé ci-dessous les étapes à suivre pour gérer votre réputation et votre image. Nous développons tous du code avec des bugs - c’est inévitable et hautement probable dans un environnement au rythme rapide où la productivité est attendue.

Mais vous êtes également à la merci de processus plus vastes. Ainsi, lorsque vous faites une erreur dans votre travail en technologie bancaire - vous n'y échapperez pas - il y a certaines choses que vous devez faire. A partir de ma longue expérience dans le secteur, voici le manuel de survie à suivre...

1. Acquiescez tout de suite. Ne dissimulez rien, vous ne ferez qu'aggraver votre cas. Sollicitez de l'aide autour de vous.

2. Essayez d'orienter la réponse. Résolvez le problème le plus rapidement possible, en laissant de côté tout le reste jusqu'à ce que cela soit fait. Le cadrage est important ici - oui, c'est vous ou votre équipe qui êtes à l'origine du problème, mais si vous contribuez à le résoudre, cela vous sera bénéfique.

3. Les semaines qui suivent, analysez et modifiez la suite de tests de l'application pour éviter que ce type d'erreur ne se reproduise. Les métriques sont utiles ici - si vous introduisez des tests d'interface utilisateur ou augmentez considérablement la couverture de tests, vous devez fournir ces chiffres à la direction technique et commerciale.

4. En cas d'échec du contrôle, faites pression pour que le processus soit modifié et mettez-le en œuvre dès que possible.

5. Si l'entreprise a perdu des millions de dollars, ressortez votre CV et commencez à appeler les recruteurs. Même si vous ne vous faites pas virer, vous venez de perdre tellement de capital de carrière que cela ne vaudra pas la peine de rester.

Joe Piccolo est le pseudonyme d’un technologue travaillant dans une grande banque américaine.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close