Ce que le profit warning de Natixis signifie pour ses employés en banque d'investissement...

eFC logo
FRANCE-BANK-ECONOMY-LOGO-NATIXIS

Jusqu'à présent, Natixis semblait mieux partie que certaines de ses concurrentes pour atteindre les objectifs de son plan stratégique. C'était sans compter le 'profit warning' publié jeudi soir par la filiale de BPCE indiquant que son PNB accuserait une baisse d’environ 10% sur le quatrième trimestre en raison de pertes dans son portefeuille de dérivés actions sur les marchés asiatiques.

« Hormis cet élément non récurrent, le PNB des métiers sera en ligne avec celui de l’an dernier sur le trimestre, malgré le contexte de marché moins favorable », tient cependant à préciser la banque. Cet élément ne remet donc nullement en cause les objectifs du plan stratégique New Dimension tels que présentés en septembre dernier et qui sont donc tous maintenus.

Il n'empêche, l'action de la filiale de BPCE cotée en Bourse a chuté de 5% ce mercredi, signant la plus forte baisse du SBF120. Qu'en pensent les analystes ? Si ceux d'UBS estiment que « ce manque à gagner n'affectera pas les bénéfices nets par action du groupe en 2019 et 2020 », ceux de JPMorgan indiquent que « l'ampleur des pertes de couverture suscite des interrogations sur la gestion du risque »  et ce malgré que Natixis ait annoncé une provision de 160 millions d'euros ce trimestre.

Les équipes françaises épargnées ?

La contre-performance des dérivés actions semble pour l'heure limitée au marché asiatique où, pour rappel, Natixis emploie près de 600 collaborateurs répartis dans 12 pays. Selon une source proche du dossier, citées par l’agence Reuters, ces pertes sont surtout liées au portefeuille de dérivés actions en Corée du Sud.

Certes, l'impact de la dégradation des marchés asiatiques sur les activités de dérivés actions avait déjà été mentionnée lors de la présentation des résultats du deuxième et du troisième trimestre. Mais au quatrième trimestre, « il est apparu que sur certains produits spécifiques traités avec des clients en Asie, le modèle de gestion utilisé a conduit à mettre en place une stratégie de couverture qui s'avère déficiente dans les conditions de marché actuelles », a précisé Natixis.

Quoiqu'il en soit, l'activité de dérivés actions a enregistré une bonne dynamique en France au troisième trimestre. « Dans ce domaine, Natixis joue désormais depuis quelques années dans la cour des grands au niveau international, aux côtés de BNP et SocGen », rappelle un recruteur en finance basé à Paris.

Si elle respecte les objectifs de son plan comme elle s'y est engagée, Natixis accentuera donc le développement des activités de ses équipes dérivés actions et de structurés de crédit, mais également ses activités FIG, DCM et M&A pour lesquelles elle a déjà procédé à des recrutements ces derniers mois.

Les professionnels de la banque d'investissement peuvent donc se rassurer, à la condition qu'il n'y ait pas d'autre profit warning et qu'en dépit cet élément Natixis puisse encore être en mesure de limiter à 6% la baisse de ses revenus de sa banque de financement et d'investissement d'ici à 2020 comme stipulé dans son document de présentation. Reste à savoir si cet incident aura (ou pas) un impact sur les bonus...

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close