Quand SocGen recrute discrètement des traders seniors fixed income...

eFC logo
Hiring at SocGen

En théorie, SocGen ne peut pas se permettre de recruter beaucoup de nouveaux traders. - Une analyse des ratios de coûts au premier semestre de la banque française par la société de recherche Tricumen montre que ces derniers sont excessivement élevés par rapport aux revenus des actions et du trading fixed income. Mais dans les faits, SocGen semble tout de même faire le plein de nouveaux traders seniors.

Pour preuve, la banque française vient de recruter Hussein Dbouk, ancien responsable du trading CDS souverains et ex-managing director de HSBC. Celui-ci rejoint SocGen en tant que managing director des activités credit trading.

Surtout, Hussein Dbouk n'est pas le seul recrutement récent dans le fixed income. En septembre, la banque a également recruté Manolo Pedrini, ancien managing director de Goldman Sachs et ex-responsable des taux européens et des ventes à terme et options chez Nomura.

Tous deux seront basés à Londres, même si la banque aurait indiqué à 300 membres de son personnel qu'ils devront s'installer à Paris en raison du Brexit sous peine de perdre leur emploi.

Ces arrivées interviennent après le départ en juin 2018 de son responsable mondial du credit trading, Laurent Henrio qui a rejoint Axiom Alternative Investments en tant que gestionnaire de portefeuille en septembre dernier.

SocGen publiera ses résultats du troisième trimestre le 8 novembre. Au premier semestre 2018, les revenus de trading fixed income de la banque française ont chuté d'environ 18%. Néanmoins, SocGen aspire à devenir un acteur mondial de premier plan dans le trading de produits de flux.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close