Ces fintechs françaises plus matures qui recrutent via des chasseurs de têtes...

eFC logo
Fintech

New Alpha AM et Exton Consulting viennent de publier la cartographie 2019 des fintechs françaises qui montre que 76% des 320 sociétés identifiées ont plus de trois ans d’ancienneté fin 2018 (contre 70% à fin 2017). « Les FinTech françaises ont poursuivi leur développement en 2018. Pour la deuxième année consécutive, une soixantaine d’entre elles a levé près de 300 M€ et on note une progression du nombre d’opérations de financement supérieures à 10 M€ », indique Lior Derhy, managing partner chez NewAlpha AM.

Les entrepreneurs et les investisseurs accompagnent bel et bien la transformation en cours de l’industrie financière. « Plus de 50% des FinTechs opèrent désormais en B2B/2C au service de banquiers, assureurs ou d’autres start-up », se félicite Sophie Zellmeyer, directrice FinTech & Innovation chez Exton Consulting. « Une tendance qui s’est confirmée en 2018 avec une multiplication notable des partenariats entre jeunes pousses de la finance et acteurs établis ».

Amundi, leader de la gestion d’actifs en Europe, vient ainsi d’annoncer le rachat de la totalité du capital de la fintech Anatec, plateforme d’agrégation de conseil et d’épargne digitale développée sous la marque WeSave, dont elle détenait jusqu’à présent 49%. « Cette acquisition élargit notre offre digitale en nous appuyant sur une technologie performante et une équipe jeune et agile », explique Valérie Baudson, membre du Comité Exécutif d’Amundi.

Des recrutements en hausse

« Depuis six mois les recrutements sont en hausse dans les fintechs françaises », constate Christophe Laville, consultant senior banque & services financiers chez Morgan Philips Executive Search. « Celles qui ont réussi à passer la période d’écrémage ont désormais plus de moyens pour recruter et n’hésitent plus à nous solliciter directement pour certaines d’entre elles, notamment sur des fonctions contrôle interne, opérations, analyse crédit ainsi que des profils quantitatifs ».

Coralie Rachet, managing directeur France du cabinet de recrutement Robert Walters qui présentait le 24 janvier son étude de rémunération et les tendances du marché de l'emploi, prévoit quant à elle « un appel d’air dans les fintechs pour les profils mixant expertise bancaire et agilité digitale ».

Plus matures, les fintechs recrutent donc davantage, et dans pratiquement toutes leurs activités. C’est le cas par exemple de la plateforme ClubFunding qui, afin de renforcer son positionnement, a récemment étoffé ses départements Analyse, Relations Investisseurs et Business Developpement par l’arrivée de nouveaux collaborateurs.

Des recruteurs qui s’adaptent

Si pour dénicher la perle rare, les sociétés fintechs postaient jusqu’à présent des offres d’emplois sur leur site Internet et approchaient directement les candidats sur les réseaux sociaux professionnels, le recours à un recruteur dont c’est le métier pourrait se multiplier. Car recruter la bonne personne prend du temps et les patrons de fintechs en ont généralement peu, occupés qu'ils sont à ouvrir un bureau à l'étranger ou développer la nouvelle version d'un produit.

C’est pourquoi certains cabinets ont décidé de jouer la carte de la complémentarité, à l'instar de Morgan Philips Executive Search et de sa practice Banque & Fintech. « Comme il existe dans le secteur bancaire et de la FinTech une forte demande pour attirer les meilleurs talents à un prix raisonnable, nous proposons à chacun de nos clients des recherches spécifiques et des stratégies d’embauche uniques », rappelle Jean-François Monteil, directeur général Banque & Fintech en France et au Royaume-Uni.

Signe des temps, certains professionnels du recrutement en finance ont rajouté les fintechs à leurs domaines de compétences, à l'image de Florence Soule de Lafont, associée Financial Services chez Heidrick & Struggles qui affiche sur son compte Linkedin la Fintech comme spécialité, en plus des métiers financiers traditionnels (Investment Banking, Asset Management, Corporate Finance…). Une révolution dans le petit monde de la chasse de têtes.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close