Métiers du back-office en banque de marché : stop aux a priori !

eFC logo
Bored office worker sitting at desk

Les métiers du back-office ont longtemps souffert d’une mauvaise image...

Comme l’indique PageGroup dans sa dernière Etude de Rémunérations des métiers de la Banque, le marché de la gestion d’actifs connaît une période de reprise grâce à un excellent niveau de collecte en 2017.

L’activité, aujourd’hui en pleine évolution avec le développement de la gestion passive, la mise en place de nouvelles normes (MIFID 2) et la tendance à l’externalisation de certaines tâches vers les dépositaires, est en quête de profils experts du back-office, middle-office et de la conformité notamment.

Postes clés, salaires et tendances de recrutements dans le back-office bancaire en 2019 : éclairage de Marie-Hélène Agard, directrice senior au sein du cabinet de recrutement Page Personnel...

Des métiers de plus en plus rémunérateurs

Les métiers du back-office ont longtemps souffert d’une mauvaise image mais contrairement aux idées reçues, le back-office, ce sont aussi des postes captivants, polyvalents, qui font appel à un socle de connaissances variées qui permettent l’accès à un secteur d’activité en pleine mutation.

Ces métiers ouvrent sur de belles perspectives d’évolution et la possibilité d’intégrer des structures prestigieuses, sur des métiers de plus en plus rémunérateurs.

Le gestionnaire conformité-KYC en est la parfaite illustration, constituant l’un des profils les plus recherchés encore pour l’année à venir. Ce poste requiert en effet des connaissances multidisciplinaires, notamment bancaires, financières, juridiques et en sécurité financière.

Les profils bancaires comme les gestionnaires back-middle office ou les profils juridiques sont fortement appréciés, l’expérience et le côté « confirmé » du collaborateur primant sur le diplôme (avec a minima un niveau bac +3/4).

Les missions sont de plus en plus transverses et diversifiées. Les rémunérations s’envolent en conformité et les candidats sont choyés. Parmi les évolutions possibles : évoluer sur des postes de contrôleur des risques, contrôleur interne et de lutte anti-blanchiment (LAB). C’est également une belle porte d’entrée dans la banque privée.

L’auteure :

Marie-Hélène Agard, directrice des recrutements sur les métiers de la Banque chez Page Personnel.

Marie-Hélène Agard a commencé sa carrière comme Consultante au sein de la division Finance de Page Personnel où elle a eu la responsabilité de relancer un bureau en Ile-de-France avant d’intégrer les métiers de la Banque en 2008 et de devenir Directrice de la division Banque puis Assurance trois ans plus tard. En 2014, elle est devenue Directrice Senior et a également pris la responsabilité de la division Public & Parapublic en 2015. Suivez-la sur Twitter !

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit photo : demaerre / gettyimages

A lire aussi…

Close