Bank of America serait-elle LA banque américaine qui recrute actuellement sur Paris ?

eFC logo
La_Poste_-_Bureau_central_-_Paris_8e

L'immeuble art déco du 51 rue de la Boëtie à Paris

Les transferts de Bank of America Merrill Lynch en France dans le cadre du Brexit se multiplient. Fin juin, on apprenait que la banque américaine avait décidé de transférer courant 2019 de Londres à Paris trois de ses top managers en charge de son activité de trading fixed income. Parmi eux, Sanaz Zaimi, l'actuelle directrice du « fixed income », des devises et des matières premières (FICC) et responsable mondiale du trading devises G10.

« Je confirme que BoA ML prépare une pénétration assez significative dans l’Hexagone, tout comme HSBC », nous indique Olivier Coustaing, associé au sein du cabinet de chasse de têtes Alexander Hughes basé Paris. « L’arrivée de Sanaz Zaimi est un signal fort ; avec les transferts de la City et les nouveaux recrutements, le groupe va jouer un rôle intéressant dans les prochaines années sur le Vieux Continent ».

Car la banque ne se contente pas de transférer du personnel depuis Londres mais recrute également sur place. Et pour cause : « Beaucoup d'entre eux ne veulent pas aller à Paris », rappelle un chasseur de têtes senior fixed income basé à Londres, s'exprimant sous couvert d'anonymat. Il lui faut donc recruter des traders et des vendeurs pour étoffer son bureau parisien pouvant accueillir jusqu'à 1.000 personnes.

Des recrutements pas que seniors...

Bank of America Merrill Lynch est bien sûr friande de profils qui connaissent bien le marché français. En juillet, par exemple, elle a recruté Valentin Duittoz qui était précédemment vendeur cross asset chez BNP Paribas Wealth Management et Exane. Qui plus est, ce diplômé d'un Msc Risque et Finance et d'un Master en Management à l'Edhec connaît bien les rouages internes de la banque américaine pour y avoir travaillé comme vendeur dérivés actions à Londres en 2016 et y avoir effectué son off-cycle d'analyst dans la vente actions et le trading ETF en 2015.

Comme quoi celles et ceux qui sont actuellement en stage chez Bank of America ont toutes les chances d'être prochainement embauchés à Paris, comme l'ont été au mois de juillet Alexandre Larnicol (MSc Finance & Stratégie à Science Po) en tant qu'analyst en banque d'investissement ou bien encore Baptiste Lê Dinh (Master Management, Msc Corporate Finance & Banking, Edhec) comme assistant sales trader actions. Bref, que vous soyez un trader ou un vendeur aguerri ou débutant, vous devriez envisager BofA en particulier et les banques anglo-saxonnes en général  comme une sérieuse option de carrière...

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close