Bon à savoir : un candidat sur deux a réussi le niveau III de la certification CFA en 2018

eFC logo
Female graduate student with arms raised

Le CFA Institute a annoncé cette semaine que 20.000 candidats avaient obtenu le niveau III de la certification CFA sur les 35.518 candidats ayant passé en juin l’examen final, soit un taux de réussite de l'ordre de 56%, supérieur à celui du niveau I (43 %) et du niveau II (45%) de cette année. Les lauréats du niveau III seront titulaires de la certification CFA à partir du début du mois d’octobre, une fois que leur expérience professionnelle et les autres conditions d’adhésion auront été validées.

Ils rejoindront plus de 154.000 titulaires qui dans le monde travaillent pour les plus grandes entreprises du secteur, comme JP Morgan Chase, UBS, RBC, Bank of America ML, HSBC, Wells Fargo, Morgan Stanley, Citigroup, BlackRock, Crédit Suisse ou State Street pour ne citer qu'elles. En France, les plus gros employeurs de certifiés CFA sont les grandes banques françaises (Crédit Agricole, BNP Paribas, SocGen, BPCE) le plus souvent via leurs filiales de gestion d'actifs (Amundi, Lyxor, Ostrum AM...).

Des candidats plus nombreux

Le nombre total de candidats ayant passé un examen CFA en juin dans le monde a augmenté de 18 % par rapport à l’an dernier (contre 25% pour le niveau I). Une augmentation qui s'explique principalement par la création de nouveaux centres de tests dans les pays émergents et en développement, où le nombre de candidats a doublé au cours des cinq dernières années. L’ouverture d'autres centres est prévue pour les examens de décembre 2018.

Parmi les 10 marchés comptant le plus grand nombre de candidats, il y a la Chine continentale qui arrive en tête avec 50. 642 candidats, suivie des États-Unis (31.988), de l'Inde (18.949), du Canada (13.125), du Royaume-Uni (11.380), Hong Kong (5.862), l'Australie (4.986), Singapour (3.369), la Corée du Sud (2.409) et l'Afrique du Sud (2.359). Malheureusement, le CFA Institute ne publie pas de résultats distincts pour chaque pays.

Concernant la France, tout ce que l'on sait est qu'elle arrive juste après les pays mentionnés ci-dessus, avec précisément 1.869 candidats en 2018 pour les niveaux I, II et III (soit 11 de plus que l'an dernier) comme le montre le tableau ci-dessous. Quand bien même la barre des 2.000 candidats serait franchie, la place de la France reste bien modeste. Si l'on ne retient que le niveau III, la elle représente moins de 1% des inscrits dans le monde.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Credit photo : FGorgun / gettyimages

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close