Le parcours du combattant des femmes dirigeantes dans la banque…

eFC logo
Le parcours du combattant des femmes dirigeantes dans la banque…

La féminisation des instances de gouvernance des banques européennes a-t-elle évolué depuis la crise financière de 2008 ? C’est pour répondre à cette question que l’Observatoire SKEMA de la féminisation des entreprises a publié ce mois-ci les résultats d’une étude visant à mesurer la diversité des banques européennes et la place des femmes au sein de leur gouvernance sur une période de 10 ans, de 2008 à 2018.

Son directeur, le professeur Michel Ferrary, s’est penché sur la féminisation des 35 plus grandes banques européennes pour mesurer leur féminisation aux niveaux des conseils d’administration, des comités exécutifs et des effectifs en 2008. Il a également observé l’évolution entre 2008 et 2018. Alors, Lehman Brothers est-il devenu Lehman Sisters ?

2008 : « Old boys » network

Petit flashback. En 2008, la gouvernance des banques européennes s'apparente à un « old boys network ». Certes, les banques européennes sont des organisations féminisées puisque les femmes représentent en moyenne 53,52% des effectifs. Cependant, leurs instances de gouvernance sont quasi-exclusivement masculines.

En 2008, aucune des 35 banques sondées n'avait une femme comme présidente de son conseil d'administration ou au poste de directrice générale. Parmi les 546 membres des conseils administration, ces mêmes banques comptaient 86 femmes, soit 15,75% des administrateurs et, en moyenne, 2,45 femmes par conseil d'administration.

Pire encore : 6 banques n'avaient aucune femme dans leur conseil d'administration (RBS, Rabobank, Bayerische Landesbank, Raiffensen, Banca Monte dei Paschi di Siena et Natixis) et seules 4 comptaient 30% ou plus de femmes administratrices (Danske Bank, Svenska Handelsbanken, DNB et Swedbank).

En 2008, les 35 banques comptaient 22 femmes parmi les 304 membres des comités exécutif, soit 7,23% des effectifs des comex, avec en moyenne, 0,64 femmes par comité exécutif. Et 22 banques sur 35 n'avaient aucune femme dans leur comité exécutif. Mais tout cela est de l’histoire ancienne…

Et dix ans plus tard ?

En effet, entre 2008 et 2018, on a pu constater un fort accroissement de la présence des femmes dans les CA et les comités exécutifs : les 35 banques comptent désormais 168 femmes parmi les 487 membres des conseils d'administration, soit 34,49% des administrateurs. Il y a, à cette date, en moyenne, 4,80 femmes par conseil d'administration. Toutes les banques comptent au moins une femme administratrice et 25 sur 35 comptent 30% ou plus de femmes administratrices. Résultat : entre 2008 et 2018, le nombre des administratrices a augmenté de 95,34%.

Même constat dans les Comités Exécutifs : l’an dernier, les 35 banques comptaient 81 femmes parmi les 409 membres des comex, soit 19,80% des effectifs. Il y a, à cette date, en moyenne 2,31 femmes par comex. Résultat : entre 2008 et 2018, le nombre de femmes dans les comités exécutifs a augmenté de 268%.

A noter cependant que 4 banques n'ont toujours aucune femme dans leur comex (ING, Bayerische Landesbank, Raiffensen et Banco BPM). Et que sur les 35 banques européennes, seules 2 d'entre elles ont une femme comme présidente (Chairman), à savoir Banco Santander et DNB, et aucune d'entre elle n'a une femme comme directeur général (CEO). Conclusion : Lehman Brothers est bien devenu Lehman Sisters, sauf à sa direction...

Pourcentage de femmes dans les conseils d’administration et les comités exécutifs en 2018

Source : Observatoire Skema de la féminisation des entreprise

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...