Ce cabinet de conseil et d’audit qui recrute en France un ancien officier de PJ

eFC logo
Ce cabinet de conseil et d’audit qui recrute en France un ancien officier de PJ

Le groupe d’audit et de conseil Grant Thornton, qui emploie en France 1.800 collaborateurs dont 108 associés et directeurs associés dans 23 bureaux, vient d’annoncer le renforcement de sa ligne de services « Business Risk Services » via le recrutement de Benjamin Pondé, ancien enquêteur au sein de la Direction Centrale de Police Judiciaire (DCPJ).

Il rejoint ainsi une équipe d’une vingtaine de professionnels dédiés à la sécurisation des activités des entreprises, la mise en conformité et l’optimisation de la performance. Dans le cadre de son offre de déploiement d’investigations complexes nationales et internationales, Benjamin Pondé s’appuiera sur les autres expertises du cabinet en matière d’Audit et de comptabilité, notamment en matière de data analytics et corporate intelligence.

Après 17 années de carrière en Office Central à la Direction Centrale de Police Judiciaire et à la Sureté Départementale de la Sécurité Publique dans la Police Nationale, Benjamin Pondé possède une grande expérience en investigation criminelle. Il est aussi l’un des premiers enquêteurs Digital Forensic formés par le Ministère de l’Intérieur et intervient également en tant que formateur au sein des entreprises suite à l’entrée en vigueur de la loi Sapin II.

Fraude, corruption, blanchiment…

Le recrutement d’un enquêteur de ce niveau, profil particulièrement rare dans le Conseil en France, témoigne de la sophistication des besoins des entreprises soumises aux dispositions de la Loi Sapin II, qui insiste sur la prévention et la détection de situations de fraude, corruption ou encore blanchiment.

Avec la mise en œuvre de la loi Sapin II, les entreprises françaises doivent passer au crible une masse considérable d’informations. « Dans un contexte de multiplication des tiers (sous-traitants, fournisseurs, clients…) et des filiales, ces sujets peuvent effrayer car ils impliquent de nouvelles méthodes et outils », explique Nicolas Guillaume, Business Risk Services & Forensic Lead Associé chez Grant Thornton.

Le digital a bouleversé profondément la nature même des investigations. Extraire, collecter et analyser de larges volumes de données numériques – dans le respect des libertés en vigueur – mais également récupérer des informations corrompues, protégées ou effacées constituent un changement majeur dans les pratiques.

Enfin, la seconde évolution notable tient à la méthodologie particulière d’investigation qui se fonde désormais sur l’analyse comportementale. Il s’agit de déterminer un profil psychologique, confondre les auteurs et élargir le champ d’enquête afin d’incriminer tous les acteurs impliqués.

« Notre approche ‘Investigations et Forensic’, directement inspirée des techniques d’enquête de la police, rééquilibre le rapport de force à l’avantage des organisations en les dotant de moyens pointus dans la défense de leurs intérêts », conclut Nicolas Guillaume.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...