A quel salaire vous attendre si vous montez votre startup ?

eFC logo
A quel salaire vous attendre si vous montez votre startup ?

Vous travaillez dans la finance et aimeriez monter votre startup ? Qu’en est-il exactement du niveau de rémunération qui vous attend ? « Du fait de leur large participation au capital, la rémunération des fondateurs par un salaire est un sujet spécifique sur lequel l’on ne peut pas se contenter de plaquer les mêmes principes que pour les salariés ordinaires », explique Jean-Baptiste Rudelle, co-fondateur de Criteo et président du club de réflexion The Galion Project.

Et de rappeler qu’avant la première levée de fonds avec des investisseurs, l’immense majorité des fondateurs ne se paye aucun salaire, exception faite des start-ups dont le modèle permet de générer très vite du chiffre d’affaires. Mais qu’en est-il en suite, après la première levée de fonds ?

Pour mieux comprendre le montant et les conditions d’attribution de cette rémunération, The Galion Project a procédé à une enquête à la fois quantitative et qualitative auprès de 147 de ses membres et dont nous avons synthétisé les résultats dans le tableau ci-dessous, sachant que la rémunération tend à augmenter en fonction des fonds levés, du nombre de salariés ou bien encore de la rentabilité de l’entreprise,

Des disparités hommes-femmes 

L’écart très net observé est fortement lié aux montants levés. 77% des femmes fondatrices sont dans des start-ups qui ont levé moins de 5M€, contre 34% seulement pour les hommes. À lui tout seul, ce facteur explique une grande partie de la différence. D’autres facteurs pourraient certainement rentrer en compte, la taille de l’échantillon limite malheureusement l’analyse statistique pouvant être faite dans le cadre de cette étude.

Le problème et non des moindres est qu’en France, les startups fondées par des femmes ont, en moyenne, 30 % moins de chance que celles fondées par des hommes d’être financées par les principaux fonds de capital-risque. Pourtant, les startups fondées ou co-fondées par les femmes rapportent 2,5 fois plus que celles fondées par des équipes exclusivement masculines.

Tel est le principal enseignement de la première édition du baromètre SISTA/Boston Consulting Group (BCG) sur les inégalités de financement entre dirigeants et dirigeantes de startups. Cette situation dépend notamment du faible taux de féminisation des principaux fonds d’investissement : sur les principaux fonds, on compte seulement 14% de femmes « partners ».

« La situation du capital risque français explique en partie les biais inconscients à l’œuvre dans les process d’investissement : la moitié des 29 principaux fonds ne compte aucune femme parmi leurs partners.  Sensibiliser les investisseurs à leurs propres biais et mettre en place des bonnes pratiques pour les contrer est essentiel” » explique le collectif SISTA. 

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...