Les banques à Genève vont-elles recruter en 2020 et si oui, quels profils ?

eFC logo
Les banques à Genève vont-elles recruter en 2020 et si oui, quels profils ?

La Fondation Genève Place Financière (FGPF) a publié ce mardi les résultats de son enquête conjoncturelle 2019-2020. L’occasion de mieux appréhender l’évolution du secteur financier genevois qui emploie plus de 35.000 collaborateurs. L’enquête montre que la plupart des établissements bancaires ont stabilisé leurs effectifs en 2019 et que pour 2020, ils sont dans une position attentiste.

Si l’attentisme prévaut, c’est qu’il y a une raison. « La place financière retient son souffle », explique Yves Mirabaud, président de la FGPF et du Conseil d’administration de Mirabaud & Cie à Genève. « D’une part, du côté des incertitudes, elle attend des décisions majeures touchant les liens entre la Suisse et l’UE. De même, elle reste suspendue aux risques posés par des intérêts négatifs qui s’installent sur la durée ».

En attendant, les grandes banques (plus de 200 salariés), les banques de taille moyenne (entre 50 et 200 salariés) et les gestionnaires de fortunes indépendants sont une nette majorité à penser que leurs effectifs demeureront stables (+2% ou -2%) pour 2020. Seuls les plus petits établissements (moins de 50 salariés) sont plus nombreux à anticiper une augmentation des effectifs plus conséquente, comprise entre 3 et 7%.

Où postuler exactement ?

Mieux vaut donc à première vue postuler dans les petites structures, plus optimistes en termes de recrutements à venir. Cela dit, la Suisse demeure la plus grande place financière au monde en matière de gestion de fortune transfrontalière avec une part de marché de 26,6% et les besoins dans la banque privée à Genève sont bien réels, et ce quelle que soit la taille de l’établissement.

Enfin, tous les métiers qui gravitent autour de la réglementation, l’évolution digitale et la durabilité sont à considérer de près.  « Que ce soit dans la gestion des risques ou les exigences de fonds propres, l’augmentation des contraintes réglementaires entraîne une hausse des recrutements dans les domaines du contrôle des risques, de la ‘compliance’ et du juridique », explique Pascal Besnard, managing director responsable de la région Genève chez Credit Suisse SA.

« La digitalisation a pour conséquence immédiate de voir les effectifs des services informatiques augmenter. Des emplois sont ainsi créés », poursuit Pascal Besnard qui est également membre du conseil de la Fondation Genève Place Financière. Enfin, « la finance durable participe pleinement à la diversité de la Place genevoise et permet en particulier d’attirer de nouvelles compétences ».

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...