L’activité trading fixed income de SocGen toujours stratégique, vraiment ?

eFC logo
SocGen bonuses

Le responsable mondial des opérations de flow credit de Société Générale aurait été exposé à un risque de licenciement dans le cadre d’une restructuration, moins d’un an après son arrivée dans la banque française avec la société, selon des sources proches du dossier citées par Financial News. Une information non commentée par le principal intéressé.

C’est en novembre dernier que SocGen avait recruté Hussein Dbouk, ancien responsable du trading credit default swap (CDS) souverains et ex-managing director de HSBC, en tant que MD de ses activités credit trading à Londres. Auparavant, il avait travaillé pour Citigroup et Crédit Agricole, et passé les neuf premières années de sa carrière dans le trading chez SocGen.

Ce recrutement avait alors eu lieu dans un contexte de recrutements discrets de plusieurs traders seniors sur le desk de Londres, comme celui de Manolo Pedrini, ex-MD de Goldman Sachs et ex-responsable des taux européens et des ventes à terme et options chez Nomura. A l’époque, malgré la baisse de ses revenus de trading fixed income de SoGen, la banque française aspirait toujours à devenir un acteur mondial de premier plan dans le trading de produits de flux.

Mais c’était avant l’annonce du vaste plan de suppressions de 1.600 postes dans sa banque d’investissement à travers le monde. Et avant la déclaration de son président Lorenzo Bini Smaghi qui indiquait au printemps dernier que la banque se concentrerait désormais plutôt sur les produits structurés (notamment les dérivés actions). Mieux vaut donc postuler dans ces activités, ou bien encore dans les activités financement et conseil, au coeur des priorités stratgiques du groupe. 

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...