Vers une interdiction des bonus à la City : qu’en pensent les financiers français ?

eFC logo
Vers une interdiction des bonus à la City : qu’en pensent les financiers français ?

Notre article publié vendredi et intitulé « Et maintenant, le Royaume-Uni pourrait interdire les bonus des banquiers… » n’a pas manqué de susciter de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Un internaute n’hésite pas à parler d’un « coup de Trafalgar outre-manche en plein Brexit ».

« Je pense que certains vont vite revenir », réagit un autre. Déjà que certains expatriés de la City n’ont pas attendu que la livre sterling chute  ni que Boris Johnson arrive au 10, Downing Street pour faire leurs valises et revenir à Paris. « Vous allez en venir à préférer le no deal ! », réagit un autre internaute.

Au-delà de l’effet d’annonce, les financiers français se montrent attachés à l’idée des rémunérations variables. « Ridicule... Le mec a bien le droit d'avoir un bonus s’il a rapporté des sous à la boite... ». Et un autre de rappeler que ceux qui sont pour l’interdiction des bonus « ne savent pas combien de temps le CEO de Morgan Stanley travaille, ni même sa valeur ajoutée ».

Encore plus de licenciements…

Et qu’en pensent les principaux intéressés, à savoir les expats de la City ? « Cette idée de supprimer les bonus va dans la droite ligne de l'incompétence, voire la stupidité, du socialisme à l'état pur », réagit vivement un trader français expatrié à Londres à qui nous avons posé la question. « Concrètement, l'objectif est le même comme il a toujours été : attaquer la finance dans l'espoir de gratter quelques votes ici et là ».

« Quant aux conséquences à long-terme, les socialistes laisseront au prochain gouvernement le soin de gérer. Si la rémunération variable est supprimée, les salaires fixes vont augmenter comme jamais et provoquer encore plus de licenciements à terme. Il n'y a rien de mieux que la hausse de la base de coûts fixes d'une banque pour la conduire à virer tout ce qu'elle peut », poursuit-il.

« N'oublions pas également ceci : l'augmentation des salaires fixes va déconnecter la valeur réelle des employés, surtout le management, de leur rémunération. Résultat : ils prendront toutes les décisions les plus stupides qui soient pour protéger leurs petits fiefs et provoquer encore plus de dégâts. Bref, le socialisme est un poison qui se boit glacé ! », conclut-il âprement. Le débat est ouvert…

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...