Spécialiste de la gestion quantitative, le nouveau job au top dans l’asset management ?

eFC logo
Spécialiste de la gestion quantitative, le nouveau job au top dans l’asset management ?

Sous réserve de l’accord des autorités de tutelle, le groupe Edmond de Rothschild a pris ce mois-ci une participation de 34 % dans la société ERAAM spécialisée dans la recherche de performance absolue issue de la gestion factorielle grâce à une approche propriétaire, disciplinée et transparente.

Pionnier dans ce domaine dès le début des années 2000, le groupe bancaire s’associe ainsi à une équipe de recherche et de gestion composée d’une dizaine de personnes et qui bénéficie de 20 ans d’expérience dans la génération de rendement absolu pour les investisseurs.

Edmond de Rothschild réaffirme ainsi sa conviction dans le potentiel de croissance de la gestion quantitative. « Aujourd’hui, la compréhension et la maîtrise de la donnée procurent un réel avantage concurrentiel et nous croyons fermement à la complémentarité entre gestion de conviction et gestion quantitative », explique Christophe Caspar, CEO Asset Management du groupe.

Cap sur la gestion factorielle

« Comme dans de nombreux secteurs, l’accroissement des capacités de calcul et de traitement de données provoque une révolution dans le monde de la gestion d’actifs », explique Cyril Julliard, président fondateur d’ERAAM. « Ainsi, les biais classiques des investisseurs, aversion au risque, contrainte de levier et comportement moutonnier qui ont été à l’origine d’un alpha bien connu des gérants actifs traditionnels, sont désormais exploitables de manière industrielle, c’est-à-dire plus fiable et moins couteuse ».

Evidemment, d’autres sociétés de gestion d’actifs se sont rapprochées d’équipes de gestion quantitative comme La Française Investment Solutions (LFIS) qui l’an dernier a annoncé un partenariat avec Quantitative Management Initiative (QMI) pour développer de nouveaux domaines de recherche quantitative avec de possibles applications pour l’industrie de la gestion d’actifs.

Certains disposent de leurs propres équipes internes, à l’image de BNP Paribas AM qui, en mai dernier, a recruté Gregory Taieb, 39 ans, en qualité d’investment specialist au sein de son pôle Multi-asset, Quantitatif et Solution (MAQS). Basé à Paris, il a pour mission d’œuvrer à l’échelle internationale à la promotion des produits quantitatifs de BNPP AM, en étroite collaboration avec les équipes d’investissement et de vente.

Des structures plus petites sont elles aussi en mode recrutement, comme Chahine Capital, société de gestion pionnière de la gestion Momentum quantitative, qui a récemment recruté Antoine Halm, 41 ans, en tant qu’Institutional Sales Manager. Celui-ci était précédemment vendeur actions paneuropéennes et responsable des stratégies alternatives chez Louis Capital Markets. Preuve que la gestion quantitative est une piste sérieusement envisageable pour les vendeurs actions en quête d’un nouvel employeur.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...