Quel sera l'impact en France de la restructuration de Deutsche Bank ?

eFC logo
Quel sera l'impact en France de la restructuration de Deutsche Bank ?

Deutsche Bank va supprimer 18.000 emplois dans le cadre d’une vaste restructuration de grande ampleur qui était attendue depuis que Christian Sewing, le président de son directoire, avait promis au mois de mai aux actionnaires des “réductions drastiques” dans la banque d’investissement, activité stratégique devenue un fardeau à la suite de la crise financière de 2007-2009.

La première banque allemande a ainsi annoncé qu’elle allait renoncer à son activité sur les marchés actions et réduire ses opérations dans la banque d’investissement, notamment ses activités sur le marché obligataire, en particulier dans les activités de taux. Deutsche Bank se concentrera désormais sur le financement de sa clientèle professionnelle, le marché des changes ou la banque privée.

Décidé après l’échec au printemps d’un projet de fusion avec Commerzbank, ce plan qui est l’un des plus importants dans le secteur bancaire depuis l’annonce des 30.000 emplois supprimés par HSBC en 2011, aura pour effet de ramener les effectifs de Deutsche Bank de 74.000 personnes d’ici 2022, soit un cinquième de ses effectifs actuels.

DB France impactée ?

Reste à savoir quel sera l’impact sur les activités françaises de Deutsche Bank. Pour l’heure, la banque allemande n’a pas précisé où elle allait supprimer des emplois mais ses activités sur les marchés actions sont essentiellement réalisées à New York et à Londres. Une source proche du dossier a déclaré que ces réductions d’effectifs seraient réparties à travers le monde et que l’Allemagne ne serait pas épargnée.

L’impact pourrait dont être limité en France où Deutsche Bank est présente dans les activités de banque de financement et d’investissement, gestion d’actifs et gestion privée et où plus de 300 personnes sont actuellement en poste selon les données du réseau professionnel Linkedin. Contrairement à d’autres pays, l’heure n’est pas aux recrutements dans l’Hexagone où aucun poste n’est actuellement à pourvoir sur le site carrières de la banque.

BNP grande gagnante ?

Il est en revanche une banque française qui pourrait tirer parti des déboires de Deutsche Bank, à savoir BNP Paribas. En effet, Deutsche a finalement conclu un accord préliminaire avec BNP qui était la semaine dernière en compétition avec d’autres banques et notamment Citigroup, pour lui céder certaines activités sur les marchés actions et assurer ainsi une continuité de service auprès de ses clients.

Cet accord pourrait impliquer à terme le transfert des employés de la banque d'investissement, selon des sources proches du dossier citées par le Wall Street Journal. Et qui sait, peut-être à plus long terme générer de futurs recrutements de vendeurs et traders actions au sein de la banque française pour assurer le volume de travail supplémentaire ?  

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...