Quand les banques françaises réduisent la voilure à l’international

eFC logo
Quand les banques françaises réduisent la voilure à l’international

Lors de la publication de ses résultats annuels, BNP Paribas avait annoncé que son pôle allait "amplifier sa transformation" pour faire face à une perte de revenus. Il était notamment question d'une analyse des activités non stratégiques, sous-dimensionnées ou non profitables. Le groupe énonçait aussi un développement "sélectif" de l'activité aux États-Unis et en Asie. 

La banque de la rue d’Antin est passée de la parole aux actes puisqu’elle vient d’annoncer qu'elle sous-traiterait sa recherche actions dans la région Asie-Pacifique à Morningstar, ce qui entraînera la suppression de 12 emplois d'analysts au sein de l'équipe, principalement à Hong Kong et Singapour, selon une personne proche du dossier. Seule une poignée de spécialistes devraient rester à leur poste.

« Compte tenu de l'évolution récente de la réglementation et des conditions du marché, les banques ont cherché à adapter leurs modèles de recherche actions sell-side », rappelle la banque française dans un communiqué. BNP Paribas évoque donc la réglementation MIFID II et ses exigences en matière de rémunération des opérations de trading pour expliquer le fait de confier à Morningstar l'activité asiatique de recherche d'actions.

A noter qu’au niveau européen, BNP Paribas s'appuie déjà sur Exane, dont le groupe détient 50% du capital, pour sa recherche actions. De son côté, Natixis, elle a transféré l'an dernier sa recherche actions européenne à Oddo BHF. Quant à SocGen, elle a aussi déjà franchi le cap en décembre 2016 avec la société singapourienne Smartkarma qui fournit les services à ses clients institutionnels asiatiques.

La banque privée elle aussi dans le viseur

Les activités de banque d’investissement ne sont pas les seules concernées par cette cure d’austérité. Preuve en est, SocGen chercherait à vendre son activité de banque privée au Royaume-Uni et aurait déjà commencé à sonder l'intérêt des acheteurs potentiels pour sa filiale Kleinwort Hambros, selon l’agence Bloomberg qui cite des sources proches du dossier.

Si elle venait à se confirmer, cette opération marquerait un net revirement de stratégie pour la banque qui a racheté il y a seulement trois ans l'activité de gestion de fortune de l'entité Kleinwort Benson Group d'Oddo&Cie BHF avant de la fusionner avec sa propre division Hambros. SocGen ayant cédé au cours des derniers mois son unité de banque privée belge à ABN Amro ainsi que sa filiale de détail polonaise, d’autres cessions à l'international ne sont pas à exclure prochainement.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...