Sur le marché français, les BFI tricolores font mieux que leurs concurrentes américaines

eFC logo
American and French flags in the sky

Vous voulez savoir si la banque d’investissement dans laquelle vous travaillez (ou aimeriez travailler) a bien performé sur les six premiers mois de l’année ? Dealogic vient de publier ses classements global markets pour le premier semestre 2019 détaillant notamment les revenus des activités de banque d’investissement et de fusions acquisitions (M&A) des différentes banques.

Dans l’Hexagone, force est de constater que BNP Paribas, Credit Agricole CIB et SGCIB trustent les trois premières places du classement des revenus en banque d’investissement, suivies de Natixis à la 6ème place. Comparé au premier semestre 2018, BNP conserve donc sa position de leader tandis que CACIB et Natixis progressent de 4 places chacune et SGCIB de 2 places.

A l’exception de Goldman Sachs et de Citi classées 4ème et 5ème et en progression respective de 3 et 4 places, les autres banques comme JP Morgan, Rothschild et Lazard ont respectivement cédé 4 places, 2 places et 6 places et se retrouvent en queue de peloton avec HSBC qui a fait son apparition dans le top 10 tandis que Morgan Stanley, classée 4ème l’an dernier, n’y figure plus.

En termes de montants, les revenus semestriels ont légèrement chuté par rapport à la même période de l’an dernier, BNP affichant 115M$ contre 134 M$ l’an dernier. Et le constat vaut pour toutes les banques du Top 10 qui ensemble totalisent 1, 2 Mds$ de revenus contre plus de 1,5 Mds$ l’an dernier. Il leur faudra donc être particulièrement actives au second semestre 2019 si elles veulent renouer avec les 2,7 mds$ de revenus générés sur l’ensemble de l’année 2018.

Goldman en tête du M&A

En ce qui concerne les revenus tirés du M&A sur les six premiers mois de l’année, Goldman Sachs a ravi la première place du podium à Lazard et Rothschild. A noter les remontées spectaculaires de Citi et CACIB qui gagnent 8 places chacune, ainsi que de Mediobanca en progression de 19 places. Bien qu’en recul de 2 places, BNP figure toujours dans le Top10 à la 8ème place.

S’agissant des montants, les Goldman Lazard et Rothschild s’accaparent à elles trois près de 40% des parts de marché, avec respectivement 55 M$, 51 M$ et 48 M$. Par rapport à la même période de l’annéez précédente, Morgan Stanley a quasiment vu ses revenus réduits de moitié, ce qui explique son passage de la 3ème à la 9ème place. Preuve que le match entre banques françaises et américaines pour les M&A en France est loin d’être terminé. 

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...