Pourquoi les banquiers de Credit Agricole CIB ne sont pas menacés de licenciements

eFC logo
Pourquoi les banquiers de Credit Agricole CIB ne sont pas menacés de licenciements

Crédit Agricole clôt le bal de la publication des résultats du premier trimestre des grandes banques françaises. Force est de constater que sur les trois premiers mois de l’année CASA a enregistré une bonne performance en banque de financement et d'investissement, dans un environnement plus favorable marqué par une reprise d’activité sur les marchés, notamment en émissions de dettes, ce qui a bénéficié à la banque de marché en Crédit/Taux/Change.

Le PNB de la banque de financement progresse ainsi de 6,8%, soutenu par le dynamisme de la demande de crédit des "corporate" et une activité soutenue dans les financements structurés. « Cela est d'autant plus remarquable que certains de nos concurrents ont connu des performances heurtées, notamment sur les marchés de capitaux », a indiqué Jérôme Grivet, le directeur général adjoint en charge des finances.

A la différence d'autres banques européennes, même si la banque d’investissement (émissions d’actions et conseil) a souffert d’un marché atone, le Crédit agricole a réaffirmé ne pas avoir besoin de restructurer ses activités de marché. Les banquiers de Crédit Agricole CIB ne sont donc pas menacés de licenciements.

C'est pourquoi CACIB semble constituer avec Natixis un point de chute tout trouvé pour les banquiers de SocGen dont les résultats rappellent que les réductions d'effectifs ne font que commencer. Tout comme nous l’avions évoqué en février dernier lors de la publication de ses résultats annuels, CACIB reste donc la banque d’investissement française la plus sûre où travailler en ce moment.

Consolidation des métiers

Au-delà de la résilience des résultats, la recette du succès de Credit Agricole ne pourrait-elle pas se résumer à la déclaration de son directeur général délégué Xavier Musca : « comme toutes les BFI, dans un environnement qui est très difficile, il va falloir continuer à diminuer les coûts mais nous le ferons, comme nous l'avons toujours fait, à notre rythme, patiemment, sans grand plan de restructuration à la différence de ce que font un certain nombre de nos partenaires ».

Le groupe présentera son nouveau plan à moyen terme (2022) le 6 juin prochain. « Ce plan stratégique va laisser la part belle à la continuité, à l'accélération de tous nos fondamentaux. Depuis 2016, notre stratégie est axée sur la croissance organique, les synergies internes et la consolidation des métiers, par rapport à une consolidation bancaire qui reste très hypothétique », précise Philippe Brassac, directeur général de Crédit Agricole S.A. Un message que devraient méditer les banques qui lorgnent sur Commerzbank.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close