TÉMOIGNAGE : « Comment j'ai échappé à Londres et décroché un meilleur job en banque à New York »

eFC logo
TÉMOIGNAGE : « Comment j'ai échappé à Londres et décroché un meilleur job en banque à New York »

L'année dernière, j'ai quitté Londres et décroché un emploi dans une grande banque à New York. Étant donné les événements actuels en Europe, je suis bien conscient que beaucoup de gens aimeraient faire de même.

New York a beaucoup à offrir. Londres a le Brexit; New York a The Shed et Hudson Yards. Lorsque vous travaillez dans le secteur bancaire, le salaire est plus élevé à New York. La plupart des gens que je connais veulent travailler ici au moins une fois au cours de leur carrière.

Le moment idéal pour venir est lorsque vous êtes jeune. New York n'est pas un endroit pour élever une famille. Par conséquent, si vous voulez travailler à Wall Street, vous devez commencer à planifier cela tôt dans votre carrière. Vous devrez également être très performant : les banques ne transfèrent pas leurs moins bons éléments outre-Manche.

Si vous n'êtes pas un citoyen américain - et si vous lisez ceci, c’est que vous ne l'êtes probablement pas -vous devez être transféré en interne. Pour ma part, j’ai d’abord été transféré ici par une grande banque américaine via un visa de transfert intra-société L1.- La banque pour laquelle je travaillais semblait donner systématiquement son accord pour les transferts de L1 aux employés qui y travaillaient depuis au moins un an.

Le visa L1 me donnait le droit de travailler pour cette banque pendant cinq ans, après quoi je serais obligé de travailler un an à l'étranger avant de pouvoir revenir. Je voulais rester à New York et je voulais travailler ailleurs.

J'ai donc obtenu un visa O-1A, bien plus rare. Ce dernier n’est attribué qu'aux personnes pouvant démontrer une capacité extraordinaire en sciences, en arts, en éducation, en affaires ou en athlétisme. Si vous voulez en obtenir un, vous devez vraiment tout planifier à l'avance. - Il faut beaucoup de justificatifs pour obtenir ce visa.

Il est utile d’avoir gagné des prix, d’avoir votre nom mentionné dans des publications et de recevoir des lettres d’appui de cadres seniors de la banque. Avec un visa O-1A, vous ne pouvez travailler aux États-Unis que pendant trois ans. Vous avez toutefois la liberté de changer de banque. Ce qui peut être un tremplin vers la résidence permanente et la Green Card

Alain Nicollier est un pseudonyme

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close
Loading...