Mauvaises nouvelles pour les bonus en Asie chez Natixis

eFC logo
Bad news for Asian bonuses at UBS and Natixis

En novembre, nous avions averti que les bonus versés au titre de l’année 2018 en Asie, en particulier dans les banques européennes, allaient diminuer. A présent que le Nouvel An chinois est passé et que la saison de paiement des bonus a débuté, deux banques européennes - UBS et Natixis - semblent bien réduire leurs pools de bonus.

D’après l’agence Bloomberg, UBS aurait réduit d'environ 8% son pool asiatique 2018 en raison de la baisse de l’activité actions au quatrième trimestre, entraînant une baisse des commissions. D’autres banques pourraient-elles faire de même et réduire les bonus, en particulier pour les banquiers Equity Capital Market à Hong Kong, le hub ECM de l’Asie ? Probablement.

Bien que Hong Kong ait connu une année record pour les introductions en bourse en 2018, certaines offres très médiatisées vers la fin de l'année ont généré des rendements médiocres pour les investisseurs, et il est à craindre que la bulle des cotations n'éclate en 2019. Sur l'ensemble du marché, une baisse pouvant aller jusqu’à 30% est attendue pour les bonus ECM, confirmant les prévisions de Bethan Howell, team leader en charge de la banque d’investissement au sein du cabinet de recrutement Selby Jennings.

Les réductions de bonus signalées par UBS reflètent également deux tendances plus larges du secteur : les managing directors subiront proportionnellement les réductions de bonus les plus importantes ; et par rapport à 2017, un plus grand nombre d’executive directors ne recevra aucun bonus au titre de l’année 2018.

A travers toutes les fonctions front-office des banques, l’écart des bonus entre les banquiers vedettes et les banquiers lambda s’accentuera encore à Hong Kong.

« Chaque année, les objectifs de performance se durcissent et les banques veillent à ce que les plus performants soient bien récompensés, malgré les réductions globales de leur pool de bonus », explique John Mullally, directeur des services financiers à Hong Kong chez Robert Walters. « L’attitude des banques est que les autres peuvent toujours partir s’ils ne sont pas satisfaits de leur bonus ». Certains executive directors d’UBS avec un bonus nul pourraient bien être à la recherche de nouveaux emplois dans les prochaines semaines.

Quid du bonus pool de Natixis

Dans le même temps, Natixis a imputé la réduction de moitié de ses bénéfices du quatrième trimestre à des transactions sur dérivés asiatiques qui ont mal tourné au cours de conditions de trading difficiles qui ont également affecté ses concurrentes. La banque française n’a pas fait référence à ses bonus, mais il est tentant de supposer que les résultats du quatrième trimestre pourraient affecter son bonus pool, en particulier pour les actions asiatiques.

Les résultats de Natixis sont également de mauvais augure pour les bonus actions des autres banques de Hong Kong, dont les recruteurs ont déjà prédit la chute. L’indice composite de Shanghai a clôturé l’année dernière à un niveau inférieur de 25% à son niveau de départ actuel, ce qui en fait le marché boursier majeur le moins performant au monde, indique Bloomberg. L’indice Hang Seng de Hong Kong a également chuté l’an dernier, en partie à cause des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

« Les traders actions verront probablement leurs bonus amputés de 10% », nous avait prédit en novembre Eunice Ng, directeur au sein du cabinet de chasse Avanza Consulting à Hong Kong. « Les bonus dans le trading suivent généralement le Hang Seng, l’indice boursier de la bourse de Hong Kong », complète John Mullally de chez Robert Walters.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

Image credit: ALFSnaiper, Getty

A lire aussi…

Close
Loading...