☰ Menu eFinancialCareers

Journal d’un stagiaire en banque : « J’ai eu la chance d’éviter d’être en compétition avec d’autres stagiaires »

Finger art of Happy couple holding hands.

Les dernières semaines du stage m’ont permis de réaliser ce qui était vraiment important. Vous avez des idées préconçues sur la façon de travailler dans la banque d’investissement, mais ce n’est que lorsque vous êtes vraiment à l’intérieur de l’organisation que vous vous frottez à la réalité.

Nos salaires viennent d’être versés, ce qui est idéal pour un étudiant habitué à voir son compte en banque dans le rouge, mais je n’ai pas vraiment eu le temps de le dépenser tellement je passe de temps au bureau. Attention : je ne tiens pas à que ce journal de bord se transforme en une litanie sur les horaires en banque d’investissement, tout le monde sachant ce qu’il en est. Pour moi, le stage m’a permis de dépasser les clichés.

Par exemple, les banques insistent sur le fait que leur culture est importante, ce qui ressemble à du charabia jusqu’à ce que vous y soyez confronté. La banque d’investissement ne vous permettra plus de prendre votre retraite à 40 ans et ne se résume pas à une question d’argent. Notre promotion de stagiaires est surchargée, nous travaillons en équipe et lorsque vous êtes ensemble 16 heures par jour avec les mêmes personnes, le courant doit passer avec elles. Et cela est plus important que l’argent ou la perspective d’un emploi bien payé l’an prochain.

Et croyez-moi, c’est loin d’être le cas partout. Je connais beaucoup de gens qui ont accepté un stage dans la banque la plus prestigieuse qu’ils pouvaient, et qui aujourd’hui le regrettent. Certaines banques en effet accueillent des stagiaires plus qu’il n’en faut, si bien que la rivalité fait rage parmi la promotion de stagiaires qui se retrouvent tous désespérément en concurrence pour décrocher une seule offre.

Sans parler des horaires qui restent difficiles. Pour moi, du fait que ma famille soit à l’étranger, le plus dur est de ne pas avoir le temps de rester en contact avec eux. Désormais, après l’excitation initiale est venu se substituer un jeu d’endurance. Je suis en train de découvrir jusqu’où mon corps peut aller, et si je veux rester en bonne santé pendant le stage, je dois m’assurer qu’il me reste du temps pour la salle de gym. Le fait d’être sédentaire et de manger des plats à emporter tous les jours est mauvais pour nous, et je dois faire de mon mieux pour rester un minimum en forme.

Je travaille dans une équipe de coverage en banque d’investissement, et les projets ici peuvent durer des mois. Cela signifie généralement que vous ne comptez jamais vraiment vos heures, et que vous pouvez vous retrouver au bureau de façon inattendue. Ceux qui travaillent dans une équipe produits en banque ont plus de visibilité sur leur charge de travail et ne seront pas tenus de travailler jusque tard le soir.

Mon autre constat sur ce qui est important concerne… le sens du détail. Je suis devenu beaucoup plus attentif – j’ai commis des erreurs au début du stage, mais j’en ai tiré des leçons. Le stage a fait que je prête attention aux moindres détails. J’ai également appris l’importance d’avoir une chemise bien repassée.

Il existe encore des possibilités de réseautage avec des banquiers seniors, ce qui est génial. Je sais que beaucoup de jeunes se tournent vers les banquiers seniors en se demandant s’ils ont vraiment envie de leur ressembler, mais en quelques jours mes relations avec eux m’ont vraiment inspiré. Jusqu’à présent, je peux dire que l’expérience acquise vaut tout le stress enduré.

James Roberts est le pseudonyme d’un stagiaire d’été, intégré à un desk M&A dans une grande banque d’investissement à Londres. Il partagera ici chaque semaine ses impressions sur son stage.


Image: Getty Images

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici