☰ Menu eFinancialCareers

Les activités de marché boostent les résultats de BNP Paribas. Qu’attendez-vous pour postuler ?

Traders, some wearing "BNP Paribas" trading jackets, work in

C’est BNP Paribas qui a ouvert ce matin le bal de la publication des résultats du 1er trimestre 2017 des grandes banques françaises. « Avec un résultat net de 1,9 milliard d’euros, BNP Paribas réalise une très bonne performance ce trimestre », a déclaré son directeur général Jean-Laurent Bonnafé. « Ces résultats permettent de démarrer le plan 2020 dans de bonnes conditions ».

Les métiers de CIB réalisent un excellent trimestre, en fort rebond (+20% à à 3.223 millions d’euros) par rapport au premier trimestre 2016 qui avait connu un contexte de marché peu favorable. Ainsi, les revenus de Global Markets, à 1.754 millions d’euros, sont en forte hausse par rapport au premier trimestre 2016 (+33,1%), avec une reprise sensible de l’activité de clientèle par rapport à un contexte de marché très difficile en début d’année 2016.

Les revenus de Fixed Income, Currencies, and Commodities (FICC), à 1.174 millions d’euros, sont en hausse de 31,9% par rapport au premier trimestre 2016 avec une forte progression sur les taux, une bonne performance sur le change et les matières premières, ainsi qu’une hausse solide sur le crédit et les émissions obligataires où le métier se classe n°1 pour l’ensemble des émissions en euros et n°9 pour l’ensemble des émissions internationales.

A l’instar de ses concurrentes américaines, dont les revenus FICC ont progressé de près de 24%, elle a bénéficié d’un environnement de marché favorable dans ce domaine en raison de la hausse des taux de la Fed et de la perspective des élections en Europe. BNP Paribas fait par ailleurs mieux que Barclays et Deutsche Bank, dont les revenus FICC ont respectivement reculé de 1% et progressé de 11%.

Les revenus d’Equity and Prime Services, à 580 millions d’euros, augmentent très fortement (+35,5%) avec une forte hausse de Prime Services et un rebond sur les activités de dérivés. Quant aux revenus de Securities Services, à 478 millions d’euros, augmentent de 8,5% par rapport au premier trimestre 2016, en lien avec le bon développement de l’activité.

Enfin, les revenus de Corporate Banking, à 991 millions d’euros, sont en augmentation de 6,7% par rapport au premier trimestre 2016 avec une bonne croissance dans toutes les zones géographiques. A noter que le métier réalise un bon début d’année dans le conseil, enregistre de solides performances dans les financements aéronautiques, export et média télécom en Europe et montre une croissance robuste des activités de transaction (trade finance, cash management).

BNP T1

C’est donc le bon moment de postuler dans ces activités, d’autant plus que sur les trois premiers mois de l’année BNP Paribas, qui figure sur le podium 2017 des employeurs préférés des financiers français, est susceptible d’attirer les meilleurs banquiers d’Europe et même des Etats-Unis, la banque ayant recruté des banquiers en provenance de Goldman Sachs, Morgan Stanley et Citi.

Cependant, comme la plupart des autres banques, BNP doit faire face à la hausse des coûts de conformité et de contrôle et limitera donc les rémunérations et les recrutements dans un avenir proche. Ce qui ne l’empêche pas d’être ambitieuse à plus long-terme : dans le cadre de son plan Stratégie 2020, elle prévoit une croissance annuelle des revenus dans sa division CIB de 4,5% d’ici à 2020.


Crédit Photo : Bloomberg / contributeur

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici