☰ Menu eFinancialCareers

Il n’y a pas d’âge pour passer de la banque à la fintech…

David Poupardin, 24 ans, intègre l’équipe de SETL France

David Poupardin, 24 ans, intègre l’équipe de SETL France

Le secteur de la fintech n’en finit pas d’attirer les financiers, seniors comme juniors. Après avoir débauché en février dernier Pierre Davoust, un ancien haut fonctionnaire du Trésor pour diriger son bureau parisien, la fintech londonienne SETL spécialisée dans la blockchain vient d’annoncer cette semaine avoir recruté David Poupardin, 24 ans, comme Business Development Officer dans l’équipe de SETL France.

Fondée en 2015 à Londres par trois professionnels expérimentés du secteur financier, SETL déploie une infrastructure de règlement et de paiement institutionnels multidevises, multi-actifs, fondée sur la technologie blockchain. En ouvrant un bureau à Paris en janvier dernier, SETL a souhaité apporter le bénéfice de son infrastructure au marché français et, plus largement, à la zone euro. Aujourd’hui, SETL compte environ 25 personnes réparties entre Londres, Paris et Tokyo.

Une recrue qui connaît déjà l’entreprise…

Détenteur d’un double diplôme Centrale Paris – ESCP Europe (Master In Management, Finance de Marché), David Poupardin a commencé sa carrière professionnelle dans le domaine de la gestion d’actifs, en tant qu’analyste quantitatif rattaché à la gestion diversifiée, chez OFI AM. Il a ensuite participé, dans l’équipe de gestion sous mandat pour les caisses régionales et la clientèle externe de Groupama AM, à la mise en place de stratégies de portage optimal adaptées aux contraintes assurantielles.

Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’avant qu’il ne soit recruté, David Poupardin possédait une première expérience chez SETL à Londres en 2015 en tant qu’assistant du CEO Peter C. Randall, également connu pour être le fondateur du groupe boursier Chi-X. Désormais, la mission de David Poupardin consistera à seconder le CEO France de SETL, Pierre Davoust, dans le développement de SETL sur le marché français et de la zone euro, ainsi que dans la gestion et le suivi des projets. D’où l’intérêt de bien connaître l’écosystème fintech et idéalement la société en question avant de postuler…


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici