☰ Menu eFinancialCareers

Pourquoi vous devez continuer à postuler pour un emploi en finance, même après avoir essuyé de nombreux refus…

Rejected banking

Vous postulez à un emploi en finance. Deux, trois, quatre, cinq fois… voire des centaines (si ce n’est des milliers) de fois. Sans succès. Devez-vous abandonner ? La réponse est non.

Je travaille dans l’industrie financière depuis presque dix-huit ans. J’ai connu les bonnes années mais aussi les plus mauvaises (et elles sont nombreuses). Je pense que vous devriez continuer à postuler pour des emplois en finance, même après de multiples refus, mais que vous devriez candidater en changeant de méthode.

Pourquoi continuer à postuler ? Parce que la finance incarne l’avenir. Elle est en constante évolution. C’est pourquoi il y 35 ans de cela Lloyd Blankfein décidait de quitter le cabinet juridique pour lequel il travaillait pour rejoindre J. Aron & Co (la division trading commodities de Goldman Sachs). Il était fatigué de lire des rapports de jurisprudence vieux de 10 ans et voulait travailler sur des choses susceptibles de faire la Une du Wall Street Journal dès le lendemain. La finance est l’une des rares industries où vous créez aujourd’hui les actualités de demain.

La finance permet aussi de financer des projets. Contrairement à ce que les types de la tech voudraient vous faire croire, elle est à la pointe et évolue rapidement. Et devinez quoi ? Ces mêmes technologistes ont besoin de nous pour les financer.

La finance est intelligente. Les gens que vous rencontrez dans la finance sont brillants. Il y a probablement une concentration de QI plus élevée en finance que dans n’importe quel autre secteur, ce qui est appréciable si vous aimez travailler avec des gens intelligents.

La finance est énorme. Les banques emploient des dizaines de milliers de personnes et génèrent des milliards de recettes. Saviez-vous que le secteur le plus important de l’indice boursier Russell 2000 était la finance avec une pondération de 20%, contre 17% pour le secteur IT ? Une importance synonyme d’opportunités, de flexibilité et de stabilité.

Et la finance est partout. L’argent imprègne tout. Chaque pays a besoin de la banque et de la gestion d’actifs. L’économie ne peut littéralement pas fonctionner sans la finance.

Vous remarquerez que je n’ai même pas parlé d’argent. Vous ne voulez pas travailler dans la finance pour l’argent. Pas plus que vous ne voulez être découragé par les réponses négatives ou les courriels de refus.

Pour ce faire, vous devez changer de stratégie. Ce dont vous avez besoin, c’est d’élaborer un système.

Postuler à des emplois, mais ne le faites pas au hasard. Cela ne mène nulle part. Pourquoi voudriez-vous rivaliser avec 10.000 autres candidats ? Pourriez-vous courir dans une course avec 10.000 personnes et vous attendre à être dans le top 50 ? C’est pourtant ce que vous faites lorsque vous postulez de façon erratique à chaque job sur Internet dont vous pensez qu’il vous correspond.

Au lieu d’envoyer au hasard des CV à des gens, vous devez construire un système. Ces rejets sont la preuve que vous vous y prenez mal, pas nécessairement que vous être un mauvais candidat. Voici à quoi devrait ressembler votre système :

1. Faites des recherches sur l’écosystème financier – comprendre ses acteurs et ce qu’ils font. Que s’y passe-t-il, quels sont les points forts ? D’où vient le changement ? Quelles sont les compétences et les connaissances qui sont recherchées ? Votre CV reflète-t-il cela ?

2. Renforcez vos compétences – quitte à aller les chercher. Par où commencer ? Savoir parler en public, persuader, avoir des compétences en modélisation simple, rédiger des documents professionnels. Telles sont les grandes compétences de la vie et il est surprenant que la plupart des écoles ne les enseignent pas. Si vous pouvez faire ces choses, vous pouvez faire n’importe quel job.

3. Construisez votre réseau – si vous recevez 10.000 CV, les lirez-vous tous pour dénicher le meilleur candidat ou vous chercherez vous une méthode plus rapide ? Un raccourci simple qui fonctionne bien sont vos relations et votre réseau.Les gens embauchent des gens qu’ils connaissent et à qui ils font confiance. Qui vous connaît et qui vous fait confiance ?

4. Affichez la bonne expérience – lorsque vous débutez toute expérience est bonne, mais plus elle est différenciée mieux c’est. Il y a des milliers de CV de jeunes issus d’Oxford ou Cambridge, et très peu de CV de jeunes qui sont allés à l’Université en Chine et ont travaillé là-bas. Ceux dont c’est le cas se distinguent. Au début de votre carrière, il s’agit de vous démarquer pour sortir du lot.

5. Ne candidatez pas partout- l’une des erreurs les plus fréquentes chez ceux que je vois postuler est de se disperser. Ils postulent dans la banque, la recherche, les hedge funds, le conseil. Et ils le font avec le même CV et les mêmes arguments en entretien. Cela vous fera paraître lambda. Vous devez être plus précis. Tâchez de maîtriser ce qu’ils appellent l’expertise sectorielle et donnez l’impression de bien connaître votre marché.

Arrêtez d’envoyer votre CV à tous azimuts. Commencez par faire la différence. Bonne chance pour 2017.

L’auteur est un ancien managing director de chez Goldman Sachs et blogueur sur le site What I Learned on Wall Street


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici