☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW : « Pourquoi un Master en Finance est l’idéal pour travailler dans la banque »

Un feu vert pour votre carrière bancaire ?

Un feu vert pour votre carrière bancaire ?

Olivier Bossard en connaît un rayon sur les métiers de la finance. A l’image de nombreux jeunes financiers français prometteurs, il débute sa carrière sur le trading floor parisien de la Société Générale avant de déménager à Londres. A la City, il passe une dizaine d’années chez Lehman Brothers où il gravit les échelons pour devenir responsable produits structurés exotiques, avant que la banque ne mette la clé sous la porte. C’est alors qu’il monte sa propre structure de conseil, avant d’accepter un poste de responsable mondial du trading produits dérivés ex-Asie chez Macquarie.

Depuis 2015, Olivier Bossard se tourne vers l’enseignement en finance, notamment chez HEC. Pas plus tard que le mois dernier, il a d’ailleurs été nommé Executive Director du MSc International Finance de HEC Business School, classé au troisième rang mondial de notre classement des Masters en Finance. Nous lui avons demandé si cela valait aujourd’hui la peine pour les étudiants en finance de préparer un Master, et quelles étaient les cactéristiques du Master Finance HEC. Voici ce qu’il nous a répondu…

Avoir un Master Finance aide à vous démarquer car il vous forme vraiment en finance

Olivier Bossard explique qu’un Master en Finance est un facteur de différenciation. « La plupart des diplômés embauchés dans les banques d’investissement sont généralement titulaires d’un Bachelor / Master d’une grande école qui leur a permis d’apprendre les concepts fondamentaux en mathématiques, comptabilité et économie », nous indique-t-il. « Cependant, ils manquent encore d’une connaissance approfondie des marchés financiers, de l’évaluation des actifs et du corporate finance ». D’où l’intérêt de passer un Master Finance…

Passer un Master Finance vous met en contact avec des professionnels travaillant effectivement dans l’industrie

Si vous prenez le temps d’étudier un Master en Finance, vous aurez également à interagir avec des professionnels ayant l’expérience de la finance de marché. A ce sujet, Olivier Bossard n’est pas le seul ex-banquier impliqué dans la formation proposée par HEC. « 50% de nos cours sont dispensés par de vrais professionnels du marché, qui prennent chaque année quelques jours de congé sur leur travail quotidien dans la banque ou le trading floor », relève-t-il. « Ils viennent à l’école pour enseigner leur domaine de prédilection qu’ils vivent sur le terrain ».

Chez HEC, Olivier Bossard dispense ainsi un cours intitulé ‘Advanced Asset Pricing’ qui, selon lui, combine la théorie à la pratique, tel que le calibrage des surfaces de volatilité implicite ou la conception de produits complexes par des simulations de Monte Carlo.

Le Master Finance vous permettra d’acquérir des connaissances sur les problématiques actuelles

Jadis, les banques étaient toutes engagées dans la course aux revenus. Désormais, elles sont impliquées dans la préparation à Bâle IV, la mise en œuvre de nouveaux systèmes pilotés par les datas et l’allocation efficace des collatéraux. Olivier Bossard précise que la formation d’HEC s’adapte à cette nouvelle donne. « Les banques avec qui je parle sont toutes préoccupées par les problèmes de liquidité, les ratios d’endettement, le rendement des actifs et du bilan. Par conséquent, elles s’attendent à ce que nos étudiants intégrent pleinement ce nouveau cadre de fonctionnement, ainsi que les nouveaux produits, les nouveaux instruments, les nouvelles technologies ».

Les étudiants de HEC passent ainsi beaucoup de temps à observer l’impact des réglementations telles que Bâle III et IV sur les banques, et comment MIFID II impacte le trading. « Nous intégrons de plus en plus de contraintes réelles de trading, comme par exemple l’impact de l’illiquidité et l’utilisation des dark pools à des fins de couverture ».

Les étudiants sont également informés sur les enjeux géopolitiques du jour : «... les problèmes de la zone euro et du Brexit, le rôle croissant des banques centrales et l’impact des cadres réglementaires qui refaçonnent considérablement la nature de leurs activités ».

Le Master Finance vous permet de décrocher un emploi dans une banque, le MBA dans le conseil et le CFA dans la gestion d’actifs

Enfin, Olivier Bossard insiste sur le fait que le Master Finance est la meilleure qualification pour un travail effectif en banque d’investissement. A contrario, d‘après lui, « une formation MBA est très onéreuse, mais demeure la meilleure option pour entrer dans le conseil », ce qui confirme notre constatation selon laquelle plus grandes banques, en Europe en tout cas, embauchent rarement des MBAs de nos jours. « Les banques perçoivent de plus en plus les formations MBA comme étant insuffisantes en matières techniques et préfèrent de loin embaucher des ‘juniors’ tout juste sortis d’un Master Finance ».

Qu’en est-il de la certification CFA ? Même si les examens du CFA sont plutôt populaires auprès de banquiers M& A (7% d’entre eux en ayant passé au moins un), Olivier Bossard constate que passer le CFA est plus pertinent pour les carrières en buy-side dans la gestion d’actifs ou la recherche. « Plus de 40% des charterholders CFA s’orientent vers les fonctions de gestionnaires de portefeuilles ou d’analystes recherche », rappelle-t-il.

En comparaison, les formations en Masters Finance sont axées sur la banque. « Un Master Finance fournit une combinaison solide de cours théoriques et d’applications pratiques, ce qui semble actuellement être le parcours préféré des banques pour embaucher leurs diplômés ». En sa qualité de directeur exécutif d’un Master Finance, vous pourriez considérer qu’il ne fait que promouvoir sa formation, mais les faits montrent bien que les étudiants en Master Finance sont de plus en plus courtisés.


Crédits photo : Karn Bulsuk / EyeEm

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici