☰ Menu eFinancialCareers

La période des vacances, source de stress importante pour les financiers ?

Les vacances une période reposante, vraiment ?

Les vacances une période reposante, vraiment ?

Les vacances devraient être synonyme de période de repos et de détente destinée à recharger les batteries. Cependant, près de la moitié des gens qui travaillent trouvent les jours qui précèdent et suivent une période de vacances à tel point stressants qu’ils se demandent parfois si cela vaut vraiment la peine de prendre des congés. En outre, trois sur quatre affirment devoir travailler beaucoup plus dur que d’habitude juste avant et après des vacances.

Tel est le constat dressé par le cabinet belge Securex, spécialiste des ressources humaines, auteur l’an dernier d’un sondage auprès de plus de 3.000 travailleurs dont l’énorme majorité est hautement qualifiée (une personne interrogée sur trois occupant une fonction de cadre).

Savoir déléguer pendant ses vacances

Un bon règlement « de permanence » peut aider à rendre moins stressante la période qui précède et suit vos vacances. Ainsi, les personnes dont le travail n’est pas repris par quelqu’un d’autre se demandent plus (56 %) si cela vaut la peine de prendre congé. Si leur travail est pris en charge, le pourcentage chute à 36 %.

« L’organisation d’une permanence pendant les périodes de vacances peut aider. Cela ne veut pas dire qu’en votre absence quelqu’un doive reprendre l’ensemble de vos tâches. Le simple fait de veiller à ce qu’une personne (un collègue, un intérimaire ou un jobiste) réponde pour vous au téléphone peut s’avérer fort utile », explique Hermina Van Coillie, HR Research Expert chez Securex.

Pourtant, malgré ces précautions, 67 % des sondés affirment devoir travailler plus dur avant et après des vacances, même si un collaborateur est prévu en soutien. Chez ceux qui ne peuvent pas compter sur une telle aide, ce pourcentage s’élève à 81 %. Quant à continuer à travailler PENDANT vos vacances, sachez que cela ne réduit pas la charge de travail avant et après celles-ci.

Larguer complètement les amarres… ou pas

Par rapport aux travailleurs qui ne sont pas joignables pendant leurs vacances, ceux qui le sont se demandent davantage si cela vaut la peine de prendre des congés (55 % contre 40 %) tant la période qui les précède et les suit est stressante. Les travailleurs qui restent joignables pendant leurs vacances indiquent, en outre, devoir travailler plus dur avant et après leurs congés (80 %) que ceux qui ne sont pas joignables (71 %).

« Ces chiffres montrent que travailler davantage ne réduit pas la charge de travail. En revanche, les employés qui continuent à travailler pendant leurs vacances signalent, plus que les autres travailleurs, devoir travailler plus dur avant et après leur congé. Ce n’est pas nécessairement un problème pour le travailleur tant qu’il peut décider lui-même quand il travaille et s’il travaille pendant les vacances », poursuit Hermina Van Coillie.

Faire un break… pour éviter le burnout

« Après avoir fourni un effort ou subi une tension mentale ou physique (liée ou non au travail), tout le monde a besoin de récupérer », précise Philippe Kiss, médecin du travail chez Securex. « Si on reporte continuellement cette récupération, le besoin de récupération augmente, de même que le risque de développer certains problèmes psychiques tels que la dépression et le burn-out. Les congés sont nécessaires pour donner le temps au corps de récupérer après une période de travail ».

Et ce ne sont sans doute pas les nombreux financiers qui ont fait les frais d’un burnout (voir exemple en cliquant ici ou encore ) qui le contrediront sur ce point. Donc même si vous préférez être confortablement assis devant votre écran d’ordinateur dans votre bureau climatisé plutôt que de lézarder sur le sable, vous savez ce qui vous reste à faire… Bonnes vacances !


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici