☰ Menu eFinancialCareers

Pourquoi les employés de KBL peuvent regarder l’avenir sereins

Après de long mois de négociations avec de
nombreux prétendants dans la course, c’est finalement Hinduja (“Hindujas” ou “le Groupe”) qui l’a remporté. Le groupe KBC a conclu un accord en fin de semaine dernière avec le groupe financier indien sur la cession de sa filiale private banking spécialisée KBL European Private Bankers (“KBL epb”) pour un montant global de 1,35 milliard d’euros.

Les salariés de KBL ne pouvaient pas rêver d’un meilleur acquéreur ! Principalement pour trois raisons :

Maintien des équipes

Les deux parties se sont engagées noir sur blanc : Le label KBL epb, son équipe de management et ses opérations seront maintenus intégralement. KBL epb restera basée à Luxembourg . Fin 2009, le groupe employait 2.661 personnes, dont 1.050 sont basés au Luxembourg.

Voilà qui confirme la volonté affichée par les dirigeants de choisir leur acquéreur également sur la base du critère social. Etienne Verwilghen, CEO de KBL, qui avait déclaré il y a quelques mois que les “Les conséquences sociales [seraient] prises en compte dans le choix du repreneur” a donc tenu parole.

De nouveaux marchés s’ouvrent aux banquiers privés de KBL

Tous les acteurs de la banque privée et plus particulièrement de la gestion de fortune ont les yeux tournés vers l’Asie et le Moyen-Orient, comme l’avait confirmé la dernière étude PwC sur le secteur. Grâce à son nouvel acquéreur, KBL epb sera précisément appelée à croître sur ces marchés porteurs que sont l’Inde, le Moyen-Orient et l’Asie. Pour les 466 banquiers privés, cet achat est donc une aubaine.

“Hinduja Group entend accroître le rôle de KBL epb sur le plan international grâce aux intérêts que le Groupe possède dans plus de 100 pays”, a-t-il été confirmé dans le communiqué.

Une approche bienveillante d’Hinduja Group à l’égard du management de KBL

Si l’on en croit le site Internet Trends, “des cinq prétendants de départ, Hinduja Group s’est montré le plus désireux de conserver la direction en place, allongeant pour ce faire des primes de fidélité supérieures à ce qui était prévu au départ…”

Quoi qu’il en soit, Srichand P. Hinduja, président de Hinduja Group ne tarit pas d’éloges à leur égard évoquant un “service impeccable, fourni par un personnel hautement motivé”. “Nous nous réjouissons de travailler avec le management actuel de KBL epb, dont la performance nous semble excellente. Nous comptons continuer à investir dans l’entreprise, en maintenant chacune des filiales et en permettant à KBL epb d’accéder aux marchés en pleine croissance…”, a-t-il insisté.

Et Etienne Verwilghen de rendre l’appareil : “Nous nous réjouissons de collaborer étroitement avec eux en vue d’ouvrir de nouveaux marchés à la banque. Nous sommes convaincus que l’ensemble de la clientèle private banking et du personnel de KBL epb, tout comme la place financière de Luxembourg, profiteront grandement de l’engagement et du soutien du nouveau propriétaire.”

commentaires (1)

Comments
  1. Pas certain que cela soit le cas.les restructurations ont debutees en suisse, lentement au lux et vont probablement se poursuivre en france, all.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici