☰ Menu eFinancialCareers

La dure réalité des jeunes banquiers d’investissement

jeunes

Tout le monde a entendu parler des 80 heures par semaine en banque d’investissement, mais rien ou presque de ce qui constitue la réalité professionnelle du secteur ne parvient jusqu’au grand public. C’est ainsi que, chaque année, des milliers de jeunes diplômés tout juste sortis de l’école postulent avec enthousiasme pour rejoindre la finance, sans la moindre idée de ce qui les attend vraiment.

En tant que junior, vous n’êtes qu’un simple pion sur l’échiquier de la banque, comme un simple soldat dans l’armée. Vous n’avez pas le moindre pouvoir sur votre destin avant d’avoir acquis des années d’expérience. Telle est la triste réalité du banquier d’investissement.

  1. Il n’est pas toujours indispensable d’accumuler les heures, mais vous devez jouer le jeu

On attend ni plus ni moins de vous que vous soyez le premier arrivé et le dernier parti – sans discussion. Ou alors, débrouillez-vous pour trouver une sacrée bonne excuse. Même si vous n’avez rien à faire, occupez-vous en suivant l’actualité ou en vous familiarisant avec des deals ou des modèles des années précédentes. Si vous avez déjà terminé les deux, vous pourrez toujours faire semblant de travailler.

  1. Vous êtes à l’entière disposition de votre hiérarchie

Les banques d’investissement sont nombreuses à proposer à leurs analystes des promotions accélérées et des tâches plus intéressantes. Certaines se vendent même comme des ‘structures horizontales’. Mais dans les faits, cela n’arrive jamais. La banque a toujours été et – alors que rien n’indique la moindre perspective de changement –sera toujours un secteur hiérarchisé. Vous aurez beau être super pote avec votre MD ou votre VP, à la moindre urgence, ce sera toujours vous l’analyste, chargé de créer les pitch books ou de mettre à jour les modèles financiers.

  1. Les tâches sont très répétitives

Pour la plupart des analystes, le job se résume à deux choses. D’abord, créer des “pitch books”, autrement dit les fameuses présentations PowerPoint que vos supérieurs utilisent pour décrocher des clients ou des entretiens. Ensuite, soit bâtir des modèles financiers sous Excel ou – le scénario le plus courant – actualiser des modèles existants en tenant compte des résultats financiers d’une entreprise donnée. Voilà votre quotidien en M&A, Conseil d’Entreprise, Restructuration ou en Equity Capital Markets (ECM). En DCM (Debt Capital Market) ou Leveraged Finance, il suffit parfois de remplacer une partie du travail de modélisation par des prix d’action au moyen d’outils tels que Bloomberg ou autres logiciels propriétaires.

  1. Vous serez de toute façon « catalogué » dès votre arrivée

Très vite, soyez prêt à être classé dans un sous-groupe, dédié soit à une région géographique ou à un sous-produit spécifique. Dans certains cas, vous pourrez avoir votre mot à dire sur votre affectation, mais en général, celle-ci se fera en fonction de vos études ou d’une éventuelle expérience professionnelle antérieure – voire de manière totalement aléatoire. En fait, le process en lui-même pourrait bien vous rappeler le fameux « choixpeau magique » d’Harry Potter !

  1. Il faut des années avant de rencontrer un client

L’un des charmes des postes en front-office tient de toute évidence aux face-à-face avec les clients. Si ce n’est qu’ils n’interviennent pas avant le niveau senior… Alors oui, vous échangerez électroniquement avec vos clients, et serez convié à écouter attentivement les conférences téléphoniques. Mais à moins d’être le nouveau Gordon Gekko, vous n’avez aucune chance de vous entretenir directement avec le client – que ce soit pour la gestion de son compte ou en présentation –  avant de d’accéder à un poste de VP – soit rien moins qu’au bout de six ans…

  1. Sachez obéir plutôt que prendre des décisions

Les décisions sont le privilège des MD ou des directeurs de votre équipe. Les analystes travaillent essentiellement avec les associés ou VP, votre job sera donc de suivre les ordres et de les exécuter avec précision, sans démontrer la moindre créativité. Faites votre boulot correctement et dans les temps, et tout ira bien.

  1. C’est comme à l’armée

Tout comme un aspirant, pas question de brûler les étapes. Il faut compter dix ans pour qu’un aspirant accède au grade de général de division et de la même façon, c’est le temps qu’il faut à un analyste pour devenir managing director.

  1. Apprenez à attendre

Le temps de travail quotidien est tout sauf optimisé. Il n’est pas rare qu’on vous confie des tâches en fin de journée, ce qui vous contraint à rester tard au bureau pour les terminer dans les temps impartis. Autant dire qu’une part non négligeable des fameuses 100 heures hebdomadaires ne comprend que des heures ‘blanches’, durant lesquelles vous restez planté là à attendre qu’on vous donne du travail.

  1. Vous êtes un outil en pleine évolution – et c’est plutôt une bonne nouvelle

Par comparaison, les analystes en banque d’investissement perçoivent une rémunération totale (salaires + bonus) très supérieure à celles en vigueur dans la plupart des autres secteurs, et forte d’une croissance bien plus rapide. On gagne bien sa vie, et si vous avez choisi la bonne banque, vous bénéficiez aussi d’une bonne sécurité de l’emploi. La banque d’investissement est le meilleur endroit pour apprendre vite à gérer le rapport à l’autorité, affûter votre sens des affaires, gagner en confiance dans votre domaine de compétence et démontrer aux autres que vous avez l’entraînement pour faire le job.

Sameer Rizvi, titulaire du CFA, est ‘managing partner’ de RD Capital Partners LLP, un cabinet de conseil en investissements alternatifs et en finance, qui investit en Europe dans les secteurs de la santé, de l’immobilier et des technologies à forte croissance. Il a d’abord été banquier d’investissement à la Royal Bank of Scotland et chez Commerzbank.

Photo: Zabelin/iStock/Thinkstock

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici