☰ Menu eFinancialCareers

Suppression de 125 postes dans la BFI de SocGen : qui est concerné ?

ThinkstockPhotos-515602216

Société générale a annoncé ce lundi prévoir la suppression de 125 postes en France dans sa banque de financement et d’investissement (BFI). Raison invoquée : la hausse des contraintes réglementaires et la rentabilité “érodée” de certaines activités de marché. La banque précise que ces suppressions de postes seraient mises en œuvre “sans licenciement économique ni départ contraint”, grâce à des mesures de mobilité interne voire des mesures de départs volontaires.

Pas vraiment une surprise si l’on considère que la banque de la Défense avait annoncé en août un plan d’économies supplémentaires de 850 millions d’euros d’ici fin 2017, après avoir déjà réduit ses coûts de 900 millions sur la période 2013-2015. Si, jusqu’à présent, ce sont surtout les activités de banque de détail qui étaient concernées, SocGen avait pourtant déjà indiqué fin janvier, à l’occasion de la publication de ses résultats annuels 2015, la réduction de la voilure dans ses métiers taux et fixed income, notamment via l’arrêt de la tenue de marché de certains supports de fixed income.

Et ce ne pourrait être là qu’un début : dans son dernier rapport sur l’avenir des revenus en banque d’investissement sur les douze prochains mois, l’équipe recherche européenne de JP Morgan explique que SocGen devra réduire drastiquement ses effectifs en back-office, de l’ordre de 20% pour espérer renouer avec un RoE de 12%. Maigre consolation : SocGen n’est pas la seule dans ce cas, de nombreuses autres banques d’investissement étant elles aussi concernées, à commencer par sa rivale BNP Paribas.

Les activités de marché et Lyxor visées

En attendant, « un dossier envisageant la suppression d’environ 90 postes en France dans les activités de marché de Société générale et de l’ordre de 35 postes en France chez Lyxor sera déposé le 4 avril pour l’information-consultation des instances représentatives du personnel dans les prochaines semaines », précise le groupe dans une déclaration transmise à l’AFP.

Cette communication intervient alors que la CGT a indiqué dans sa lettre hebdomadaire que la banque prévoyait de supprimer 128 postes dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi dans sa banque de financement et d’investissement. D’après la CGT, les activités de marché (Mark) perdront 86 postes et sans surprise ce sont les activités agency héritées de Newedge (24 postes) qui seront parmi les plus impactées. « Encore une planification trop optimiste paraît-il, comme pour le transfert du post-trade d’OPER vers APTP en 2013 », commente le syndicat.

Egalement impactées, les activités Fixed Income, Currencies and Commodities (FICC) qui pourraient perdre 24 postes, avec des dommages collatéraux (7 postes) chez Global Finance (GLFI) sur la dette souveraine. « Quant à Lyxor, l’objectif reste de ramener les coûts au niveau de l’industrie à l’aide de la poursuite de la bangalorisation du Middle Office et autres ajustements pesant principalement sur le support », précise la CGT.

Rester… ou partir ?

Comme l’a rappelé la banque, les salariés concernés pourront bénéficier de mesures de reclassement interne. Certains pourraient se voir ainsi proposer de rejoindre Lyxor à Londres. Car la filiale de la SocGe recrute actuellement. Sur son site carrières, on constate qu’elle recherche ainsi pour son équipe Capital Markets basée à Londres un spécialiste ETF doté d’une expérience sur les marchés de capitaux ou la vente cash actions. Les professionnels FICC pourraient aussi se voir proposer des postes, notamment  au sein de la filiale de courtage de produits dérivés Newedge qui recherche actuellement un vendeur fixed income.

Enfin, la tentation pour les salariés concernés de partir dans le cadre du plan de départs volontaires pourrait être grande, surtout si la banque reconduit les conditions particulièrement avantageuses des plans de départ précédents, où il y avait embouteillage quant au nombre de candidats volontaires. Réponse à partir du 4 avril, date du début du lancement de la procédure d’information-consultation auprès des instances représentatives du personnel…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici