☰ Menu eFinancialCareers

TEMOIGNAGE : « Après 500 refus, j’ai fini par travailler en banque d’investissement »

Imaginez un mur de briques que vous devez démolir brique par brique...

Imaginez un mur de briques que vous devez démolir brique par brique...

Je suis étudiant en sciences politiques à la London School of Economics. Jusqu’à présent, une vingtaine d’entreprises a répondu à mes demandes de stages. Mais que les choses soient claires : je l’ai fait de mon propre chef, pas sur l’intervention des relations de mon père. D’autant plus que ce dernier est coiffeur et que ma mère, qui  est malade, ne travaille pas.

Le marché du travail actuel est saturé, avec des centaines, sinon des milliers d’étudiants comme vous et moi qui postulons aux meilleurs jobs en banques d’investissement. Actuellement, les employés RH de banque bossent dur, passant au crible des piles de CV pour trouver les quelques pépites qu’ils souhaitent recruter, ou du moins voir en entretien. Comment voulez-vous devenir un de ces joyaux? Comment vous démarquez ?

Un mot à retenir : persévérance.

Aujourd’hui, les banques et autres institutions financières sont incroyablement réticentes à permettre aux ‘outsiders’ de se faire la main en travaillant sur un desk de trading ou bien en assistant un deal M&A en cours d’exécution. Et quand bien même vous auriez vécu ce genre d’expérience, les banques mettent désormais en avant  des questions de réglementation pour justifier le rejet de votre candidature. Personnellement, j’ai essuyé plus de 500 refus, et mes courriels qui sont restés sans réponse sont encore plus nombreux. J’ai seulement réussi à passer le barrage dans 20 entreprises.

Difficile cependant de se faire remarquer. Faites vous-même les statistiques : il m’a fallu 57 courriels pour obtenir une réponse du type ‘Je vais discuter avec vous pendant cinq minutes’ d’un trader en banque.

Comment surmonter ce problème de l’expérience, sachant que cette dernière rendra meilleure votre présentation sur le papier que n’importe quoi d’autre pour postuler à un job ? L’expérience compte non seulement parce que vous apprenez des compétences précieuses, mais parce que cela montre que vous êtes un bosseur acharné qui ne reculera devant rien pour arriver à vos fins. Ceci est particulièrement important dans le monde hautement compétitif de la finance. Si vous pensez que les gens vont offriront sur un plateau d’argent des missions, des infos et de leur temps, alors vous vous trompez.

Comment obtenir cette expérience ? Imaginez un mur de briques que vous devez démolir brique par brique. Commencez avec les briques faciles du haut et poursuivez avec les briques les plus robustes qui soutiennent les fondations. En d’autres termes, commencez par les petites entreprises et évoluez ensuite vers les poids lourds de l’industrie comme J.P. Morgan et Goldman. Utilisez toutes les méthodes d’attaque possible, depuis les appels spontanées aux courriels en passant par les visites improvisées aux différentes entreprises, votre CV à la main. A un certain point, les briques seront sous pression et les fondations du mur s’effondreront, vous laissant un passage…

Une fois à l’intérieur, tirez parti de chaque personne avec laquelle vous entrerez en contact. Rappelez-vous que les réceptionnistes et les assistants sont autant – sinon plus- importants que les employés qui font le sale boulot sur le trading desk. Les réceptionnistes et les assistants connaissent tout le monde. Ils peuvent vous aider à trouver les bons interlocuteurs et vous mettre en contact avec eux. Une fois que vous commencez à tirer parti des relations que vous avez soigneusement tissées dans les petites structures, il vous sera plus facile d’enlever de plus en plus de briques, si bien que davantage d’opportunités se présenteront et votre CV commencera à accumuler de la précieuse expérience en peu de temps.

Par conséquent, vous devriez vous y mettre le plus tôt possible. Et comme le disait Winston Churchill: « Il ne faut jamais, jamais, jamais abandonner ».

John Bradford est le pseudonyme d’un étudiant qui a réussi à obtenir un stage d’été dans une banque américaine à Londres.

 

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici