☰ Menu eFinancialCareers

HSH Nordbank et la malédiction des “Landesbanken” à Luxembourg

Alors que pour de nombreuses places financières la reprise se matérialise, le Grand Duché continue de payer les conséquences de la crise financière. Les employés des filiales des établissements allemands se retrouvent parmi les professionnels les plus affectées par la tourmente.

Après l’épisode Clearstream, filiale de Deutsche Börse, HSN Nordbank en est la dernière illustration. Alourdie par des pertes de plus de 700 millions d’euros pour 2009, la banque régionale allemande envisage de vendre sa filiale de private banking au Kirchberg. Son plan de sauvetage nécessite en effet un recentrage de ses activités sur ses marchés traditionnels dans le nord de l’Allemagne. La banque n’anticipe pas un retour aux bénéfices avant 2011.

35 collaborateurs

HSH Nordbank est en train d’examiner l’activité de sa filiale Private Banking au Luxembourg , a affirmé un porte-parole de la banque au Financial Times Deutschland de ce mardi matin. HSH Private Banking, l’une des trois filiales de la banque au Luxembourg, compte 35 collaborateurs (lessentiel.lu).
Le secteur des banques régionales allemandes (“Landesbanken”) s’est révélé dans la crise le maillon faible du système financier allemand. La plus grande d’entre elles, LBBW, a annoncé une perte nette provisoire de 1,48 milliard d’euros en 2009. HSH Nordbank et WestLB ont perdu respectivement 679 millions et 531 millions l’an dernier.

La WestLB, qui cherche un repreneur pour sa filiale luxembourgeoise, a lancé un plan social fin 2009 visant à licencié une trentaine de collaborateurs sur les 115 de la succursale. Ce résultat est peu surprenant à la vue des piètres résultats des banques régionales allemandes. Les quatre établissements les plus touches – HSH Nordbank, WestLB and Landesbank Baden-Württemberg et BayernLB – ont annoncé, à elles seules, des pertes combinées de 5,3 milliards d’euros pour 2009 (ft.com).

Hausse du nombre de banques allemandes au Grand-Duché

Dans sa dernière analyse des rapports annuels 2008 des banques allemandes établies au Luxembourg, publiée en septembre dernier, PricewaterhouseCoopers Luxembourg, avait relevé que le plus fort recul du total des bilans revenait déjà au groupe des Landesbanken , avec une diminution de 6,5 milliards d’euros au total (paperjam.lu).
Les banques allemandes sont les plus établissements étrangers les plus nombreux à Luxembourg et de loin.
Elles sont au nombre de 45 sur un total de 150 établissements bancaires recensés, selon les touts derniers chiffres de la CSSF, devant notamment les banques françaises (15), italiennes (11), suisses (11) et belges (10).

Une note positive : malgré les difficultés rencontrées par les banques régionales allemandes, le nombre des établissements bancaires d’Outre-Rhin ne faiblit pas au Grand-Duché, au contraire. Ils sont passés en effet de 42 fin 2008 à 45 fin mars 2010.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici