☰ Menu eFinancialCareers

Témoignage : « Je suis trader fixed income à Londres et ma vie est vraiment géniale »

Des horaires qui permettent de tester les derniers restos à la mode...

Des horaires qui permettent de tester les derniers restos à la mode...

« J’ai lu ici beaucoup de choses sur les modes de vie des banquiers juniors en M&A : les nuits blanches, les week-ends perdus, les vacances annulées. Cela semble rude et si vous travaillez en banque d’investissement je suppose que c’est la réalité. Pour ma part, je veux juste dire que je travaille sur le desk trading d’une grande banque et que mon mode de vie n’a rien à voir avec cela.

En ce qui me concerne, le mode de vie ici est d’ailleurs assez impressionnant.

Comment ? Eh bien, je commence tôt, mais pas si tôt que cela : 7h15 à 7h30 est devenue la norme, soit bien plus tard que ces dernières années où pendant un certain temps les banques semblaient faire la course pour savoir qui aurait le ‘morning meeting’ le plus matinal. Mais cela a disparu. Certes, les traders actions semblent commencer plus tôt (pour ma part je travaille dans les credit default swaps), mais globalement vous pourrez éviter de vous lever aux aurores.

Je termine aussi tôt. La plupart des gens ici ont fini leur travail vers 17:30, voire 17h01. De quoi leur laisse le temps d’aller tester les derniers restaurants à la mode et hors de prix avec les vendeurs et les courtiers avec qui nous nous entretenons chaque jour au téléphone. Certes, les limites de dépenses sont plus faibles qu’elles ne l’étaient jadis, mais elles restent plus que confortables : 100 £ (140 €) par personne semble être encore être la norme.

Enfin, contrairement à la banque d’investissement, personne ne travaille le week-end dans la vente et le trading, aussi quand je quitte le bureau le vendredi soir, je suis libre jusqu’au lundi matin.

Et puis, bien sûr, il y a la rémunération. Les salaires des traders sont à présent si élevés et les bonus si bas que beaucoup de gens gagnent plus facilement de l’argent que jadis. Vous serez de toute façon payé même si vous ne faites pas un bon P&L. Alors pourquoi se tuer à la tâche ?

Pour autant que je sache, cela vaut pour à peu près tous les départements trading fixed income des banques à Londres. Les vendeurs se la coulent un peu mois : ils gagnent moins d’argent qu’autrefois et vivent dans la peur constante d’être remplacés un jour par des systèmes de e-trading. De leur côté, les traders de Wall Street semblent commencer plus tôt – on les voit s’activer à partir de 06h30, mais ils sont encore plus à cheval que nous autres en Europe sur le respect des horaires dès qu’il s’agit de quitter le travail.

Alors oui, si vous ne voulez pas travailler 80 heures par semaine, évitez de devenir un banquier junior M&A. Mais n’en concluez pas que tous les emplois dans le secteur bancaire sont également rébarbatifs, parce que d’après mon expérience, ce n’est vraiment pas le cas ».

Silas Letts est le pseudonyme d’un trader CDS (credit default swaps) qui travaille dans une grande banque à Londres. Si vous êtes un banquier junior et souhaitez vous aussi témoigner sur vos conditions de travail, écrivez-nous à editor@efinancialcareers.com.

Credit photo : Anyaberkut / iStock/ Thinkstock

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici