☰ Menu eFinancialCareers

Les majors pétrolières obligées de faire face à l’exode de juniors partis pour la banque

Shell, Total et BP sont à la recherche de traders.

Un chasseur de tête spécialisé dans le secteur et préférant garder l’anonymat rapporte que les salle de marché des compagnies pétrolières ont payé un lourd tribut à la volonté des banques d’investissement désireuses de construire leurs équipes de trading de matières premières.

Lehman Brothers et Credit Suisse comptent parmi celles qui se mettent en ordre de bataille. Financial News indique que BNP Paribas recrute actuellement 20 personnes pour son département matières premières avant la fin de l’année.

Calyon a récemment recruté une équipe de spécialistes du gaz auprès de Total Gas and Power à Londres. D’autres banques ont également fait leur marché parmi les industriels pour trouver les talents sur ce marché en surchauffe.

Le chasseur de tête explique que les filiales de trading des producteurs de pétrole recrutent rarement au poste de junior, préférant faire progresser les compétences en interne.

Les rémunérations sont significativement inférieures à celles perçues dans les banques d’investissement, mais il y a des avantages à travailler pour les pétrolières. La contrepartie d’un salaire inférieur de 75 % tient à la sécurité de l’emploi. Contrairement aux banques qui licencient en cas de retournement, les emplois sont à long terme chez les majors , observe le chasseur de tête.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici