☰ Menu eFinancialCareers

Après le CFA, c’est au tour du CAIA de vouloir se faire une place à Luxembourg

C’est officiel, l’association CAIA qui promet la certification Chartered Alternative Investment Analyst a débarqué à Luxembourg. La semaine passée, l’association fondée en 2002 a officialisé la création de son nouveau chapitre luxembourgeois, sa branche locale. C’est sa 14ème implantation dans le monde et 6ème en Europe.

Pour ceux d’entre vous qui froncent les sourcils, interrogateurs : le CAIA ressemble un peu au CFA (Chartered Financial Analyst) si ce n’est qu’il est moins connu et moins populaire que ce dernier mais plus rapide et plus facile à obtenir, et surtout il s’agit d’un label professionnel spécifiquement orienté pour les spécialistes des investissements alternatifs.

Pourquoi s’installer à Luxembourg, largement concentré sur l’administration des fonds plutôt que sur la gestion ?

Il faut élargir le réseau. Si la gestion pure concerne davantage les chapitres anglais ou américains, les sous-traitants ou les gens qui créent des fonds Ucits III ont aussi besoin de conseil. Pour cette raison, il est pertinent de relier le marché luxembourgeois à l’association, a expliqué Daniel Capocci, représentant le CAIA Luxembourg Chapter, au site Internet Paperjam

Une qualification qui a, à peine, 10 ans

Les certifiés du CAIA ne semblent pas encore susciter l’intérêt des recruteurs luxembourgeois en finance, qui, faut-il l’avouer, ne connaissent pas pour certains jusqu’à son existence. Cette qualification a à peine 10 ans et compte seulement 4600 membres dans le monde, dont une quarantaine au Luxembourg et aux alentours.

Cependant, son succès est grandissant car son enseignement suit les évolutions de l’industrie des fonds alternatifs, en pleine mutation. L’association ne s’en cache pas, son ambition est justement de pousser l’investissement alternatif au Luxembourg.

Pour l’heure, je n’ai pas de demande spécifique de recruteurs pour des candidats certifiés CAIA, témoigne Jean-François Marlière, fondateur du cabinet Marlière & Partners Executive Search. Ceci dit, le développement des fonds alternatifs est le sujet du moment au Luxembourg. La place cherche à s’ouvrir vers le monde des investissements alternatifs. Et le besoin de compétences va se faire ressentir

Pour les professionnels qui souhaitent s’orienter vers un secteur porteur et renforcer leurs compétences pour répondre aux nouveaux besoins des acteurs de la place, passer le CAIA pourrait donc bientôt se révéler utile.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici