☰ Menu eFinancialCareers

Conseils de banquiers pour éviter le burnout avant la trentaine

Burnout

Faire carrière dans la banque a toujours plus ressemblé à un marathon qu’à un sprint, mais aujourd’hui ce serait plutôt devenu un Marathon des Sables qu’une course sur le bitume. Malgré les efforts pour les écourter, les horaires de travail dans la finance sont encore longs et la concurrence pour les emplois seniors est devenue plus brutale.

Alors, comment éviter de faire un burnout avant même que vous ayez passé une décennie dans l’industrie financière ? Nous avons demandé à plusieurs professionnels de la banque d’investissement et des marchés financiers quelles étaient leurs techniques pour gérer la charge de travail.

Voici ce qu’ils nous ont répondu :

Simulez, tout en donnant le change. – Un directeur M& A

« Transportez un ordinateur portable avec vous en permanence, cela vous donnera l’air occupé. Vous pouvez aussi vous exprimer dans le jargon de la direction, ce qui donnera l’impression que vous êtes en phase avec la société et cela sera si ennuyeux que les gens éviteront de rentrer dans la conversation ».

« Assurez-vous de réaliser une grosse transaction une fois l’an. Ainsi, on vous laissera tranquille. En outre, tâchez de devenir un expert sur votre secteur de prédilection. Cela facilitera votre travail et dissuadera ceux qui veulent vous donner du travail supplémentaire, de peur que vos connaissances ne leur fassent ombrage ».

Sollicitez l’aide d’un professionnel. – Un responsable Trading

« Il y a quelques années, je me suis retrouvé dans une situation où j’avais été à 105% de mes capacités pendant trop longtemps. J’étais à deux doigts du burnout et devais faire quelque chose à ce sujet. J’ai engagé un coach en leadership pendant un an et demi et à présent je pense que j’ai réussi à atteindre un meilleur équilibre travail-vie privée. J’essaie de déléguer, de gérer mon temps plus efficacement et d’éviter le piège de vouloir tout le temps faire mieux que les objectifs qui m’ont été assignés ».

Utilisez le back-office, réduisez vos exigences, travaillez dur au début. – Un associé M&A

« De nos jours, la plupart des banques disposent d’équipes de back-office à Mumbai. Sollicitez-les et déléguez-leur autant que vous le pouvez tout ce qui relève de la présentation. Arrêtez de trop vous soucier des choses sans importance comme les notes qui n’auront pas vraiment d’impact sur la présentation. Éviter d’entrer dans une analyse trop détaillée, ce qui ne sera pas vraiment apprécié ».

« Travaillez dur et bâtissez-vous une bonne réputation au début de votre carrière de sorte que les autres vous apprécient et croient en vous. De cette façon, vous aurez la possibilité de choisir les meilleures deals et les pitchs sur lesquels vous travaillez. Enfin, essayez d’ériger des frontières entre travail et vie privée. Cela peut être utile de communiquer à l’avance sur le fait que vous avez prévu une sortie le jeudi ou un voyage le week-end ».

Faites une chose à la fois, automatisez autant que possible. – Une directrice exécutive Quants

«Je pense que beaucoup de temps est perdu entre l’articulation des différentes tâches à réaliser. Pour cette raison, je cherche à prioriser les tâches et structurer ma journée de sorte que je ne sois pas distraite et faire ainsi le meilleur usage de mon temps. Je crois aussi beaucoup en l’automatisation – pourquoi appuyer sur un bouton 10 fois quand la technologie vous permet de parler à quelqu’un en appuyant une seule fois ? Et je suis pour préserver mes centres d’intérêts. Le fait par exemple d’apprendre une deuxième langue est utile pour partir en vacances, permet de déconnecter de la sphère financière et demeure un atout sur mon CV ».

Trouver un employeur qui comprend vos besoins, ne stressez pas trop. – Un directeur Private Equity

« Il n’y a pas beaucoup de façons d’échapper à la culture des grandes banques. Vous êtes censé rester au bureau jusqu’à 22 heures et il n’y a pas beaucoup de moyen de contourner cela. La solution pourrait être d’aller travailler pour les petites entreprises indépendantes. Le salaire est souvent moins bon, mais vous serez davantage jugé sur vos réalisations que sur le temps passé au bureau ».

« La seule autre chose que je peux suggérer est l’attitude. Si vous évitez de stresser et de vous prendre trop au sérieux, vous allez gérer beaucoup mieux les exigences de cette profession ».

Ne soyez pas trop gourmand, pas trop égoïste, prenez la vie comme elle vient. – Un directeur général Stratégie

« Trop de gens prennent cette industrie trop au sérieux. Leur avidité et cupidité tourne à la peur et la jalousie, puis ils deviennent dépendants de l’argent. Vous avez besoin de prendre du recul, de suivre tranquillement votre route et regarder tout passer sans gonfler votre ego ni être obsédé par le solde de votre compte en banque ».

Ne faites pas de promesses en l’air. – Un analyste Vente et Trading

« Vous ne devriez quasiment jamais donner la date exacte à laquelle vous serez en mesure de terminer quelque chose. Certes, vous pouvez très bien être capable de terminer les travaux à l’heure dite, mais il suffit qu’un élément de l’engrenage soit soudainement défaillant pour qu’une mauvaise journée se transforme en une mauvaise semaine et une même qu’une mauvaise semaine se transforme parfois en un mauvais mois en cas de retards accumulés. Rappelez-vous : si vous promettez de livrer votre travail le mercredi -jeudi, vous êtes tenu de le faire. Mais si vous promettez de le livrer vendredi et le livrez jeudi, vous aurez fait mieux que ce que l’on attendait de vous. La gestion des attentes est donc essentielle ».

Crédit photo: Chris Guy

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici