☰ Menu eFinancialCareers

Luxembourg, place de choix pour le développement européen d’ICBC, première banque mondiale !

Les chinois ont l’habitude de faire les choses en grand , nous confiait hier une avocate luxembourgeoise de la banque ICBC. Elle ne s’est pas trompée. L’annonce de la conquête du marché européen de l’ICBC depuis Luxembourg, son nouveau siège européen, n’a pas manqué d’éclats.

Jianqing Jiang, pésident de la première banque mondiale par capitalisation boursière, s’est adressé à un parterre de journalistes invités européens et chinois à l’hôtel Hilton de Luxembourg-Ville. Il a annoncé l’ouverture officielle de cinq nouvelles succursales, à Paris, Bruxelles, Amsterdam, Milan et Madrid.

De fait, le géant bancaire chinois double sa présence en Europe. ICBC Luxembourg renommée ICBC Europe couvrira un gigantesque réseau qui inclut aussi l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie.

Le ministre des Finances Luc Frieden, également présent, a bu du petit lait : C’est un grand jour pour ICBC et un grand jour pour mon pays , a-t-il déclaré, confiant qu’il avait rencontré le président de la banque quatre fois en l’espace de deux ans.

Le choix de Luxembourg comme QG européen est, au passage, un incroyable pied de nez à la City, jusque-là point de ralliement de la banque en Europe. C’est surtout un atout de taille pour la place financière grand-ducale en matière d’attractivité mais aussi d’emploi. Quoique sur ce dernier aspect, la banque a laissé filtrer peu d’informations.

En juin dernier, le bureau luxembourgeois comptait déjà une trentaine de collaborateurs travaillant principalement dans le corporate et le private banking. C’est à partir de ce bureau qu’a été pensé et réalisé le développement des nouvelles équipes en Europe, notamment à Bruxelles qui commençait dès cette époque à recruter une dizaine de personnes.

À Paris, nous sommes déjà une vingtaine de collaborateurs et nous prévoyons d’en recruter une dizaine de plus cette année, notamment dans la banque d’investissement , nous a confié ce matin Xia Yuqiang, directeur général de ICBC en France.

En Europe, ICBC proposera des services financiers universels allant des dépôts aux prêts mais elle compte également se faire une place sur le marché de la banque commerciale et en banque d’investissement. Elle veut aussi lancer un service de banque en ligne. ICBC ne vise pas seulement la clientèle chinoise européenne, qui constitue une communauté de 2,5 millions de personnes, mais aussi la clientèle des banques européennes. Les grandes banques locales sont averties !

Concurrencer les grandes banques universelles européennes sur leurs plates-bandes ne lui fait pas peur. Pour réussir, cela n’implique pas nécessairement d’être profitable, avait récemment déclaré Wang Lili, vice-présidente du géant asiatique, qui a dégagé 10 milliards d’euros de profits en seulement 6 mois en 2010. En bref, la banque, qui compte 385.000 collaborateurs et plus de 160 établissements à l’étranger, a les moyens de ses ambitions. Elle a par exemple débauché récemment une équipe de Rabobank à Londres dans les matières premières.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici