☰ Menu eFinancialCareers

Les métiers bancaires qui paient 10.000 euros par mois en milieu de carrière

200398520-001

Vous voulez gagner plus de 10.000 euros bruts par mois (hors bonus) ? Reste à savoir quels sont les métiers qu’ils convient d’exercer si vous voulez connaître des progressions de salaires rapides et que vos aspirations salariales de trentenaire ou de jeune quadra avec entre 8 et 15 ans d’expérience au compteur deviennent réalité. D’après le tableau ci-dessus tiré de l’étude de rémunération Robert Walters 2015, voici donc les fonctions qui enregistrent niveaux de salaires les plus confortables (au delà de 120 k€) en milieu de carrière…

salaires banque

Sans surprise, c’est dans les fonctions de front office de la banque d’investissement et de financement que les progressions de salaires sont les plus élevées. D’autant plus que les réglementations européennes sur les plafonnements des bonus entrées en vigueur l’an dernier ont souvent eu pour effet de doper les rémunérations fixes. Dans certaines grandes banques, un trader au niveau VP (vice-président), comptant environ sept ans d’expérience, peut prétendre à un salaire de 210k €, assorti d’un bonus pouvant atteindre 200% de son fixe. Mieux encore : plus de 300 banquiers travaillant pour des banques françaises ou leurs filiales à l’étranger ont reçu l’an dernier une rémunération supérieure à 1 million d’euros (149 chez BNP Paribas, 109 à la SocGen, 21 au Credit Agricole et 19 chez Natixis).

A noter également que les métiers de la compliance se distinguent nettement du lot. Banques, hedge funds et gestionnaires d’actifs restent très demandeurs de ces profils et continuent de proposer les rémunérations les plus élevées aux spécialistes du ‘conseil’, capables de passer du temps avec les professionnels de la vente et du trading en front office et de les conseiller sur la façon de travailler les produits qui doivent se conformer à la législation locale. Et le métier continue de recruter. « Là où dans une banque il y avait besoin d’un compliance officer il en faut désormais souvent trois », nous confie un recruteur en finance basé à Paris sous couvert d’anonymat.

Et en dehors de la BFI ?

Aux frontières des métiers de la banque, le métier de conseil en stratégie (qui n’apparaît pas dans ce tableau) est lui aussi une option intéressante pour ceux qui veulent gagner plus de 10.000 euros par mois en milieu de carrière. « Nous prévoyons cette année une hausse des rémunérations sur les consultants qui justifient d’une expérience de 5 à 9 ans dans les banques et services financiers », rappelle Laurent Bellaïche, manager chez Robert Walters. Les profils « IT Risk Banque Assurance » sont toujours très recherchés.

Dans la gestion et la banque privée, le haut de l’échelle est occupé par les gérants privés et les banquiers privés. Comme les gérants, ils débutent en général avec un plancher de 60.000 euros. Il n’y a pour l’instant pas eu de revalorisation des salaires fixes comme dans la BFI pour faire contrepoids au plafonnement des bonus, les rémunérations n’ont quasiment pas de limite haute pour les profils de très haut niveau. Thierry Carlier-Lacour, directeur associé chez Traditions & Associés Executive Search constate que dans le private banking où la concurrence entre les acteurs fait rage, « un client peut être prêt à mettre 20 % ou 30 % supplémentaires sur le fixe pour attirer des développeurs commerciaux ».

Dans le private equity, enfin, les rémunérations sont elles aussi conséquentes. Difficile cependant d’établir une moyenne puisqu’au fixe s’ajoute généralement une partie variable, le ‘carried interest’, qui, avec les années, peut atteindre jusqu’à 60 % du salaire de base. A titre d’exemple, la rémunération fixe d’un capital senior oscille entre 130 000 et 140 000€. Qui dit mieux ?

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici