☰ Menu eFinancialCareers

Finalement KBL n’ira pas au groupe indien Hinduja

Les employés de KBL epb doivent faire grise mine aujourd’hui. Après avoir appris fin 2010 qu’un plan social allait coûter 115 postes, on leur annonce que leur repreneur ne pourra pas finaliser l’opération d’achat annoncée en mai dernier.

La cession de KBL epb au groupe Hinduja n’aura pas lieu , titre le communiqué diffusé ce matin par le groupe KBC.

La Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) à Luxembourg s’est opposée à cette acquisition au vu de l’application des critères prévus par la loi sur le secteur financier et après concertation avec les autres autorités compétentes .

Déception

Les directions de KBC et de KBL ne cachent leur amertume. Nous déplorons évidemment que les choses aient pris une telle tournure , a déclaré Jacques Peters, CEO de KBL epb. Pendant cette période de consultation des autorités réglementaires, la banque privée n’aurait toutefois pas perdu son temps. Nous avons su attirer de nombreux nouveaux clients et private bankers dans les différents pays où nous sommes actifs , a-t-il notamment ajouté.

Début janvier, Jacques Peters avait évoqué la très bonne entente entre ses équipes et ce qui devait être leur nouvel acquéreur dans une interview publiée sur le site de Luxembourg For Finance KBL is a diamond for the new owner Hinduja
(et qui a disparu depuis du site). Un diamant que les régulateurs ont estimé peut-être trop précieux pour qu’il soit finalement cédé au groupe indien.

Chez KBC, qui se dit surpris et déçu par cette décision, la cession de KBL epb n’est pas remise en cause. Reste donc à remettre les pendules à zéro. Dans les prochaines semaines, nous dresserons le relevé détaillé des différentes options qui s’offrent à nous concernant KBL epb, en fonction des conditions actuelles du marché, afin de prendre la décision qui s’impose pour assurer l’avenir de KBL epb et, partant, assurer une sécurité optimale au personnel et aux clients de KBL epb , a précisé Jan Vanhevel, CEO du groupe KBC. Les employés devront donc patienter encore quelques mois pour connaître leur sort.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici