☰ Menu eFinancialCareers

L’ANZ, une nouvelle banque d’investissement à Paris

ANZ

La France fait à nouveau envie aux banques d’investissement étrangères. Après la Canadienne RBC Capital Markets le mois dernier, c’est au tour de l’australienne ANZ (Australia & New Zealand Banking Group) d’annoncer l’ouverture (en fait la réouverture) d’un bureau dans la capitale. La banque, qui emploie 50.00 personnes dans le monde, s’installe dans le 8e arrondissement pour accompagner les entreprises françaises dans leur développement en Asie-Pacifique.

À sa tête, a été recruté Jean Barbizet qui a occupé différentes positions au sein de Barclays Capital France. Il était récemment senior advisor pour la banque britannique en charge, à Paris, des relations avec les grandes entreprises, les multinationales et les institutions financières.

« Les flux commerciaux français vers l’Asie représentent déjà 90 milliards de dollars, et cette tendance va continuer à prendre de l’ampleur avec le développement des classes moyennes asiatiques », explique Andrew Géczy, patron de la division International and Institutional Banking d’ANZ.

Gilles Planté, membre du comité exécutif, chargé du développement international de ANZ, précise dans Les Echos : « Sur la centaine de grands groupes avec qui nous pourrions travailler, au moins 25 sont français. Ils se répartissent principalement en trois pôles : les ressources naturelles et les services miniers, les infrastructures, et les services financiers qui regardent vers la zone Asie-Pacifique ».

L’ANZ devrait donc recruter à Paris et rechercher des profils dotés des expertises géographiques et sectorielles qui servent ses ambitions. La tâche ne sera pas nécessairement aisée. D’autres banques d’investissement ont entamé, elles aussi, depuis le début de l’année une démarche de développement sur le marché français.

Outre l’implantation de RBC Capital Markets, Banco Sandanter a décidé de faire de Paris le point d’ancrage de l’ensemble de ses activités de marché et de financement dans la zone euro, en dehors de la zone ibérique. Tandis que Mediobanca s’était décidé fin 2014 à renforcer sa banque d’affaires avec le recrutement d’une quinzaine de professionnels M&A.

L’ANZ a des arguments pour convaincre, cela dit : fondée en 1835, ANZ se classe parmi les 25 principales banques mondiales par sa capitalisation boursière (85 milliards AUD au 30 septembre 2014). L’établissement peut également offrir des opportunités de mobilité internationale, en particulier vers l’Asie.


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici